L’ancien ministre du Redressement productif serait prêt à revenir en politique. Seul bémol : Jean-Luc Mélenchon lui fait de l’ombre.

La politique c’est fini, assurait Arnaud Montebourg. Pourtant, selon le journal Les Echos, l’ancien ministre du Redressement productif envisagerait de se présenter à l’élection présidentielle en 2017. Lors d’un déjeuner, il aurait confié au député frondeur Pouria Amirshahi avec qui entretient des liens d'amitié : "Mon problème, c’est Mélenchon". "Ton problème c’est toi, lui aurait répondu le député. N’est pas de Gaulle qui veut, t’as pas sauvé la France. Les éclats ou les moulinets ne suffisent pas. Une candidature à la présidentielle, ça se prépare." Mais malgré ses conseils, Arnaud Montebourg ne serait pas prêt à lâcher la politique : "S’il y a une petite fenêtre, il ne la loupera pas", a assuré Pouria Amirshahi. Toujours selon le quotidien, l'ancien ministre serait prêt à se présenter même contre François Hollande.

Arnaud Montebourg investit dans une start-up spécialisée dans l'éolien

Depuis son départ du gouvernement, l’ancien ministre s’est reconverti dans le monde des affaires. D’ailleurs, ce dernier vient d’annoncer, ce jeudi, son entrée au capital de NewWind, une start-up spécialisée dans l’éolien. Il devrait également en présider le Conseil de surveillance. Implantée à Trégueux (Côtes-d’Armor), cette société s’est fait connaître grâce à ces éoliennes domestiques.

Publicité
L’entreprise mise notamment sur "l’arbre à vent". Une invention qui permettrait à chacun de produire sa propre électricité verte depuis son domicile. Pour y arriver, un ingénieux système équipé de mini-éoliennes capte le vent afin de le transformer en énergie électrique.

En vidéo sur le même thème - Cambadélis invite Montebourg  à "défendre ses idées devant les militants socialistes"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité