Candidat à la primaire UMP en vue de la prochaine course à l’Elysée, le maire de Bordeaux s’est récemment prononcé en faveur d’une coupe radicale du nombre de députés et sénateurs.

Les sénateurs et les députés pourraient bien se retrouver dans le viseur d’Alain Juppé si celui venait à être élu en 2017. L’actuel maire de Bordeaux et candidat à la primaire de l’UMP en vue de la prochaine élection présidentielle s’est en effet prononcé pour une division par deux du nombre de parlementaires. "Il y a  577 députés et 348 sénateurs, plus de 900 au total. C’est évidemment beaucoup trop", a-t-il estimé au cours d’un entretien accordé au Parisien.

A lire aussi – Sarkozy/Juppé : le jeu des 7 ressemblances

"Pour rééquilibrer les comptes publics"Aussi, le candidat à la primaire UMP préconise de réduire le nombre de moitié pour "nous permettre de rééquilibrer les comptes publics". "Je pense qu’une diminution de moitié ne serait pas absurde, autant pour une raison d’efficacité démocratique que pour une raison d’économies", a-t-il fait valoir. Et celui-ci d’ajouter à propos de l’éventualité d’une consultation nationale pour faire passer une telle mesure : "pourquoi pas ? Il faudra, peut-être, sur un certain nombre de sujet controversé, saisir le peuple par référendum".

A lire aussi - Retraites des députés : vers la fin des privilèges ?

Publicité
D’autres candidats ont déjà évoqué une telle mesureCe n’est pas la première fois qu’un candidat à la présidentielle propose de réduire le nombre de parlementaires, à l’instar de Nicolas Sarkozy ou François Bayrou. Mais jamais auparavant l’un d’entre n’a proposé de diviser leur nombre par deux. Une telle mesure pourrait permettre à l’Etat d’économiser une coquette somme. En effet, les parlementaires sont plus de 900 et rien que pour les 577 députés, 90 millions d’euros ont été versés en 2013 au titre de leur réserve parlementaire…

A lire aussi - Une pétition demande la transparence de l'indemnité parlementaire

> Vidéo sur le même thème : Alain Juppé officialise sa candidature aux primaires UMP