En mauvaise posture pour la prochaine élection présidentielle, François Hollande préfère rire de sa situation. Découvrez la dernière plaisanterie qu’il a faite à propos de 2017.  

Mieux vaut en rire qu’en pleurer. François Hollande semble prendre ce proverbe au pied de la lettre. En effet, alors que les derniers sondages le donnent perdant dès le premier tour de la prochaine élection présidentielle et ce, peu importe le candidat de la droite face à lui, le chef de l’Etat ne perd rien de son humour. Le président se permet même de rire de sa mauvaise posture.

"Je ne crois pas que Jospin et Chirac aient l’intention de se représenter"Ainsi que le rapporte L’Obs, lors d’un récent déjeuner avec des écrivains, François Hollande aurait répondu sur le ton de la blague aux inquiétudes de Julia Cagé quant à la possibilité de voir le scenario de 2002 se reproduire en 2017. "Ne vous inquiétez pas, je ne crois pas que Jospin et Chirac aient l’intention de se représenter", lui aurait-il lâché. Une sortie dont on ignore l’effet qu’elle a eu sur les personnes alors présentes. Il y a quinze ans, le candidat de la gauche Lionel Jospin avait été éliminé dès le premier tour, laissant le candidat de la droite, Jacques Chirac, et celui de l’extrême droite, Jean-Marie Le Pen, s’affronter au second.

A lire aussi – Moment (très) gênant : un ministre s’esclaffe devant une fausse blague de Hollande

Publicité
Ce n’est pas la première fois que François Hollande blague sur les élections. L’été dernier pendant le dîner annuel de la presse présidentielle, le locataire de l’Elysée avait plaisanté sur l’incompréhension qui domine selon lui entre l’électorat en général et les politiques. "Les électeurs votent même quand ils ne comprennent pas. Et quand ils votent, on ne les comprend pas toujours", avait-il lancé, amusé.

 Vidéo sur le même thème - Hollande : deux ans de petites blagues à l'Élysée en deux minutes

Publicité