Alors qu'Alain Juppé a abandonné sa tentative de médiation entre Jean-François Copé et François Fillon, Nicolas Sarkozy pourrait bien être celui qui remettra de l'ordre au sein de l'UMP.

Sera-t-il le sauveur du parti ? De retour en France après avoir donné une conférence à Shanghai (Chine), Nicolas Sarkozy doit déjeuner avec François Fillon ce lundi. Si le thème de ce déjeuner n'a pas été dévoilé, une source proche de l'ancien Premier ministre a cependant confié que le rendez-vous a été pris avant qu'Alain Juppé abandonne sa tentative de médiation entre les deux candidats à la présidence de l'UMP. "C'est à lui de jouer"D'après 20 Minutes, l'entourage de l'ancien chef de l'Etat a, quant à lui, précisé que ce dernier est sorti de l'ombre et est revenu aux affaires politiques dans le seul but de ne pas laisser le maire de Bordeaux s'imposer comme le sauveur de l'UMP. Ancien président de ce parti jusqu'à son élection en 2007, Nicolas Sarkozy aurait d'ailleurs, toujours selon son entourage, joint par téléphone tant François Fillon que Jean-François Copé et Alain Juppé. Au micro de RTL ce lundi matin, ce dernier a déclaré : "C'est à lui de jouer", avant d'estimé que l'ancien président de la République est "le seul aujourd'hui à avoir l'autorité suffisante pour proposer éventuellement  une sortie" de crise à l'UMP.

Publicité
L'UMP en ruines ?Alors qu'Alain Juppé a décidé d'abandonner la tentative de médiation qu'il avait entamée, l'UMP se retrouve au point mort. Aucune sortie de crie n'a été trouvée dans la guerre que se livrent Jean-François Copé à François Fillon depuis près d'une semaine. Benoist Apparu, ancien ministre et proche du maire de Bordeaux a ainsi résumé sur Twitter: "Un nouveau courant pour l'UMP: la droite morte !". Il a par ailleurs souligné que "la question reste toujours la même : qui a gagné cette élection". Et d'insister: "Un problème reste entier : celui de la légitimité du président".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :