Alors qu'il était attendu pour un meeting à Montluçon ce mercredi soir, François Fillon a dû être hospitalisé pour des calculs rénaux. Sa campagne pour la présidence de l'UMP est donc momentanément interrompue.

Peu de temps avant de tenir un meeting à Montluçon, dans l'Allier, ce mercredi soir, François Fillon s'est finalement vu obligé de l'annuler pour cause d'hospitalisation. L'un de ses porte-parole, Jérôme Chartier, à affirmé à l'agence Sipa que l'ancien Premier ministre devrait sortir "assez rapidement", et qu'il devrait reprendre sa campagne pour la présidence de l'UMP "lundi, peut-être avant, tout dépend de la façon dont il récupère".

Cependant, en attendant, d'autres meetings devront être annulés. François Fillon devait tenir des réunions au Puy-en-Velay et à Saint-Etienne ce jeudi, et à Avignon et Nîmes ce vendredi. Jérôme Chartier explique que le favori des sondages pour prendre la tête de l'UMP "était absolument bluffant à La Châtre. Il a tenu deux meetings malgré la douleur. Mais il ne pouvait pas faire Montluçon, ce n'était pas raisonnable".

Publicité
"Ce n'est rien de grave"De son côté, l'un de ses plus fidèles soutiens, Laurent Wauquiez, maire du Puy-en-Velay, avait évoqué cette hospitalisation dès mercredi soir au micro d'Europe 1, précisant que "ce n'est rien de grave", et que François Fillon "devrait reprendre sa campagne dès le début du week-end", juste après une opération "bénigne" qu'il doit subir ce jeudi. Les jours sont désormais comptés pour la campagne de François Fillon et Jean-François Copé, puisque les militants les départageront le 18 novembre prochain, lors du Congrès qui désignera le nouveau président de l'UMP.

© AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :