Laurent Wauquiez, le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes a récemment décidé de rendre gratuit tout le réseau TER de sa région aux policiers et au gendarmes. Une mesure qui répond à un objectif bien précis. 

Désormais, en Auvergne-Rhône-Alpes, les policiers et les gendarmes pourront voyager sur le réseau TER sans avoir à acheter de ticket. Laurent Wauquiez, le président LR de la région a en effet décidé d’accéder à la demande présentée par le syndicat Alliance Police. Ce dernier souhaitait en effet que ces fonctionnaires puissent bénéficier de la gratuité de leurs billets sur ce réseau et ce, afin de les inciter à l’utiliser et qu’en conséquence les trains soient davantage sécurisés. "La délinquance a progressé de 27% en deux ans dans les TER, et notre région est la deuxième de France pour les signalements de radicalisation, a souligné l’ancien ministre pour justifier cette mesure. On veut le plus possible de policiers et de gendarmes dans les trains pour sécuriser l’ensemble des voyageurs".

A lire aussi – Accueil des migrants : la mère de Laurent Wauquiez au cœur d’une polémique

"Un policier le reste du matin au soir"

Publicité
"Il est temps de renverser la situation et la sécurité n’a pas de prix", a ajouté Laurent Wauquiez à propos du coût de cette mesure estimé à 500 000 euros par an. Le président de la région espère ainsi inciter policiers et gendarmes à délaisser leurs véhicules personnels pour préférer les transports en communs, en dehors de leurs heures de travail. "Un policier le reste du matin au soir, prêt à intervenir avec son arme de service, même en dehors de ses heures de service, a d’ailleurs fait valoir le secrétaire général du syndicat, Pierre Tholly. C’est un message fort envoyé aux délinquants, il y aura désormais une présence policière constante dans les TER".

En vidéo - Laurent Wauquiez pris en flagrant délit d'excès de vitesse

Publicité