En annonçant mercredi sur TF1 sa candidature à l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a paradoxalement permis au président de retrouver le sourire, enfin pour un temps.

Invité mercredi sur le plateau du JT de TF1, Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2017.

"Oui, je propose ma candidature pour l'élection présidentielle de 2017", a déclaré le député européen, ancien candidat du Front de gauche à la présidentielle de 2012, pour "incarner la France insoumise et fière de l'être".

Une annonce qui a surpris dans les rangs communistes puisque le PCF s’est impliqué dans l’organisation d’une large primaire à gauche alors que François Hollande apparaît de plus en plus fragilisé par l’exercice du pouvoir. Cette décision "n’a été ni discutée ni décidée dans le cadre du Front de gauche", a regretté auprès de l’AFP le porte-parole du Parti communiste français, Olivier Dartigolles, assurant l’avoir "apprise en regardant TF1", écrit Le Monde.

Hollande désormais candidat naturel

Mais, paradoxalement, cette candidature de Jean-Luc Mélenchon devrait ne pas trop chagriner le président de la République. Car, en tuant dans l’œuf l’idée d’une large primaire à gauche, allant du Parti socialiste aux communistes, François Hollande peut maintenant démontrer l’inanité d’organiser une telle primaire, et conserver son statut de président sortant qui, jusqu’alors, a été le gage de tout chef de l’Etat en exercice pour être le candidat naturel de son parti pour une possible réélection.

Un cas de figure qui était loin d’être effectif pour François Hollande, pressé depuis quelques temps par son aile gauche – et d’anciens ministres (Filippetti, Hamon…) – d’organiser une primaire la plus large possible à gauche. 

Publicité
Cependant, si cette candidature de Jean-Luc Mélenchon est une relative bonne nouvelle pour François Hollande, débarassé de cette primaire, elle peut aussi sonner son glas. Car avec ce concurrent de plus à gauche, et dans le contexte d'une montée du FN, le président-candidat François Hollande est loin de voir sa place pour le second tour assurée.

Vidéo sur le même thème : Présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon se présente "hors-cadre de parti"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité