Réalisé pour France Info, le dernier baromètre annuel TNS Sofrès révèle que 34% des Français adhèrent aux idées du Front National. Et alors que ce chiffre est en constante hausse, Planet.fr a tenté de décrypter les raisons de ce succès. 

©AFP

Les Français sont de plus en plus nombreux à être séduits par les idées du Front National (FN). C’est en effet ce qui ressort du denier baromètre annuel TNS Sofrès. Réalisé pur France Info et dévoilé ce mercredi, celui-ci indique que plus d’un tiers des Français (34%) affirme adhérer "aux idées" du parti d’extrême droite. Et cette tendance ne ferait que se renforcer au fil des ans : en 2011, ils étaient 22%, puis 32% en 2012. Parmi les éléments évoqués pour expliquer un tel succès, figure notamment la personnalité de Marine Le Pen.

Marine Le Pen et ses qualités d’oratriceLa majorité des sondés (58%) estime ainsi que la présidente du FN est "capable de rassembler au-delà de son camp" et 40% considèrent qu’elle a "de nouvelles idées pour résoudre les problèmes de la France". Ils sont par ailleurs 56% à penser qu’elle "comprend les problèmes quotidiens des Français". Outre le programme et les valeurs véhiculées par son parti et qui convainquent une partie de l’électorat français, sans doute Marine Le Pen jouit également de l’image plus mesurée, voire plus douce, qu’elle renvoie, en comparaison avec celle de son père autrefois. Ce dernier était souvent taxé d’être trop vindicatif et de tenir des propos acérés lorsqu’il présidait le parti. Formée au métier d’avocat, sa fille sait certainement mieux manier le verbe pour convaincre ses auditeurs.  

Une manière de sanctionner le gouvernement ?Et si 54% des personnes interrogées jugent que le FN reste un parti protestataire, celui-ci pourrait cependant tendre à jouer un rôle significatif aux prochaines élections municipales. De nombreux observateurs et certains ténors de l’UMP ont en effet prédit une vague bleue en mars prochain. "Si nous avons la majorité des villes de plus de 9.000 habitants, cela voudra dire quelque part que les Français ont souhaité que la France redevienne bleue", a récemment prévenu Jean-François Copé au micro de RTL. Selon lui, "les Français sont innombrables aujourd'hui à manifester leur colère, leur indignation (…) en démocratie doit venir le temps du vote et l'élection de mars doit être un moment pour les Français de dire qu'ils veulent que leur ville soit mieux dirigée (...) et l'occasion de dire stop à François Hollande".

L’affaire Dieudonné pourrait y être pour quelque choseOutre un vote sanction contre François Hollande, le FN pourrait également avoir profité de l’affaire Dieudonné pour renforcer les rangs de ses sympathisants. Les récents démêlés de l’humoriste avec la justice et la vive polémique qui est née autour de son spectacle "Le Mur" ont certainement contribué à rapprocher certains Français du Front National. Forts d'avoir soutenu l'humoriste, certains pro-Dieudonné auraient très bien vouloir pousser plus loin en allant jusqu'à soutenir les idées du parti de son ami. En effet, le polémiste et Jean-Marie Le Pen affichent publiquement leur amitié depuis plusieurs années et le second n'a pas hésité à soutenir publiquement le premier lorsque celui-ci s'est retrouvé dans la tourmente. "Je suis choqué de voir que la France se préoccupe d’un humoriste dans un petit théâtre de 250 personnes. On oublie ce qu’est un satiriste! On ne peut pas dire que Dieudonné incite à la haine raciale, il incite à la rigolade", avait expliqué l'ancien président du FN quand Dieudonné a été accusé d’incitation à la haine raciale. Le président d’honneur du parti d’extrême droite est également le parrain de l’un des enfants de l’humoriste.

Publicité
Mais si de plus en plus de Français adhèrent aux idées du Front National, ils sont toujours une majorité à ne pas le faire (59%). Et la part de personnes interrogées qui n’adhèrent "ni aux critiques ni aux solutions de Marine Le Pen" reste prépondérante à 43%.

Vidéo - Marine Le Pen : "il est largement temps de se détourner de l'UMP"