La sénatrice UMP des Alpes-Maritimes, Colette Giudicelli a utilisé un argument pour le moins curieux mardi après-midi. Selon elle, l'adoption du mariage pour tous ouvrirait la voie aux mariages à trois, avec des objets, des monuments ou des animaux.

Mardi soir, le Sénat adoptait l'article premier du projet de loi sur le mariage pour tous. A moins d'un improbable rejet en bloc du texte, les unions entre couple du même sexe seront bientôt légales.Cependant, les opposants au projet n'ont pas encore baissé pavillon, c'est le cas de la sénatrice UMP Colette Giudicelli. Lors de sa prise de parole, la parlementaire s'est risquée à des comparaisons audacieuses (voir la vidéo ci-dessous):

"Cette transformation ouvrira la voie à d'autres revendications qui seront cette fois complètement fantaisistes mais qui existent déjà : mariage avec des objets ! C'est aux États-Unis où une Américaine s'est mariée avec la tour Eiffel. Mariage avec soi-même, aux États-Unis toujours ! Mariage à trois comme au Brésil ! Mariage avec des animaux comme en Australie !"

Des dérives anticipées par Colette GiudicelliLes cas de l'auto-mariage et du mariage avec la Tour Eiffel ont bien existé aux Etats-Unis. Cependant, ils s'agissaient d'initiatives personnelles qui n'ont été reconnu par aucun gouvernement, tout comme pour l'australien qui a épousé sa chienne.Le mariage à trois n'a pas été entériné par le gouvernement brésilien : une telle union a bien été consacrée par un notaire l'été dernier mais sa validité repose sur une faille juridique.

Publicité
On est donc bien loin d'une dérive institutionnelle provoquée par le mariage gay. D'autant qu'il n'est pas encore autorisé au Brésil et en Australie (remplacé par l'union civile). Il est également interdit dans 41 des 50 états américains. 

 

 

Crédit Photo: @yagg.com

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité