Alors que la course pour la primaire a commencé à l’UMP, le rapprochement entre François Fillon et Alain Juppé ne semble pas effrayer Nicolas Sarkozy, bien au contraire.

Selon le journal Le Monde, Nicolas Sarkozy aurait donné son opinion sur les meetings communs organisés par François Fillon et Alain Juppé. "Que Fillon et Juppé continuent à faire des meetings communs, ils me rendent service", aurait-il lâché. Le président de l’UMP semble même plutôt serein face à cette "coalition", comme le montre cette phrase prononcée à l’intention d’un de ses proches et rapportée par L’Opinion, le 18 janvier dernier : "la primaire se jouera entre moi et moi. Est-ce que je serai suffisamment rassembleur ? Si c’est le cas, alors je réussirai".

Un accord démenti entre les deux anciens ministres

François Fillon avait confié l’existence d’un accord avec Alain Juppé, pour la primaire, à la rédaction de Sud Ouest Dimanche. "Au second tour de la primaire, confie François Fillon, il y aura un accord". Mais l’intéressé a immédiatement démenti l’information via son compte Twitter. Interrogé par Le Monde, Jérôme Chartier, le porte-parole de François Fillon affirme que "chacun sait que François Fillon et Alain Juppé s’entendent bien. Il y a une vraie proximité entre eux, mais c’est aller vite en besogne d’acter l’existence d’un accord de désistement entre eux".

A lire aussi - Nicolas Sarkozy charge François Fillon 

Publicité
A l’heure actuelle, outre François Fillon et Alain Juppé, Christian Estrosi et Xavier Bertrand sont, d’ores et déjà, candidats à cette primaire. Nicolas Sarkozy, qui caracole en tête des sondages, n’a pas encore déclaré sa candidature.

Vidéo sur le même thème :  Nicolas Sarkozy "n'aime pas les gens", affirme Manuel valls