Le ministre de l’Education nationale a estimé que le rôle du président s’apparentait à celui d’un "père de famille à l’égard de ses enfants", c’est-à-dire les Français.

On ne la pensait pas à ce point portée sur le paternalisme, et pourtant… Najat Vallaud-Belkacem a fait réagir en prononçant lundi sur France Culture une petite phrase.

"Pardon pour ce bon sens, peut-être un peu trop classique pour certains, mais je trouve qu'un responsable politique, et en particulier un responsable politique au sommet de l'Etat, qui préside aux destinées d'un pays, d'une certaine façon il a un peu un rôle équivalent à celui que peut avoir un père de famille ou une mère de famille à l'égard de ses enfants", a déclaré le ministre de l’Education nationale.

A lire aussi - Najat Vallaud-Belkacem prend la place de François Hollande... le temps d'une photo

En 2014, elle avait pourtant fait retirer "en bon père de famille" du Code civil

Najat Vallaud-Belkacem répondait à la question d'un journaliste qui lui demandait si la façon qu'avait de répéter "ça va mieux" le président François Hollande ne s'assimilait pas à la méthode Coué, consistant à répéter inlassablement une formule pour qu'elle se réalise.

Publicité
Puis, le ministre a renchéri : "Réfléchissez à la façon dont vous vous comportez avec vos enfants. N'est-il pas utile que de temps en temps, vous leur donniez confiance en eux-mêmes, que vous leur disiez où on va et comment on y va ? Parce que vous, vous avez l'ensemble des informations utiles pour éclairer, justement, leur chemin."

Des propos qui viennent pourtant de celle qui, alors ministre des Droits des femmes, avait fait supprimer en août 2014 la mention "en bon père de famille" du Code civil.

Vidéo sur le même thème : Najat Vallaud-Belkacem : "François Hollande sera candidat à la présidence de la République"

Publicité