François Hollande s’est récemment improvisé rédacteur en chef des journaux pour enfants Mon Quotidien et l’Actu. L’occasion pour quelques lecteurs privilégiés de le rencontrer et de lui poser quelques questions…

On dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants. Aussi, et si l’on en croit cet adage, François Hollande n’aurait toujours pas décidé s’il sera candidat pour un second mandat présidentiel en 2017. "Pour l’instant, il ne sait pas s’il va se représenter", a en effet rapporté Léonard, 11 ans, lecteur de Mon Quotidien choisi pour assister à la rencontre de la rédaction avec le président de la République.

"Il le suit partout, sauf dans son lit !"A l’occasion des 20 ans d’existence des journaux pour enfants Mon Quotidien (10-14 ans) et l’Actu (14-18 ans), six lecteurs ont été invités à venir assister à une conférence de rédaction présidée par le chef de l’Etat. Un moment très spécial dont les enfants ont profité pour poser leurs questions au locataire de l’Elysée. Bien qu’innocentes, certaines ont donné lieu à des réponses parfois savoureuses. C’est le cas notamment de celle de Mathilde, 10 ans, laquelle souhaitait en savoir plus sur le quotidien de François Hollande avec son nouveau chien, le labrador Philae.

Publicité
"En fait, Philae n’est pas encore assez propre alors il a une niche spéciale. Le président m’a dit que les chats et les chiens étaient ses animaux préférés", a ainsi expliqué la fillette à nos confrères du Scan. Et celle-ci d’ajouter : "Il m’a aussi dit que c’était embêtant de toujours avoir un garde du corps avec, qu’il le suivait partout, sauf dans son lit !".Visiblement séduit par l’intervention de François Hollande, le petit Léonard a de son côté assuré : "Si je pouvais, je voterais pour lui parce que je l’ai vu !". Une déclaration qui promet de conforter François Hollande sur le regain de sa popularité. Depuis les attentats qui ont frappé la France il y a deux semaines, celle-ci a gagné 21 points, du jamais vu.

 

En imagesJamais sans mon chien : une tradition de présidents français

Emmanuel Macron et Nemo

Le chien donnerait-il un côté plus humain au chef de l’Etat ? Visiblement oui puisque la tradition veut que chaque président possède au moins un animal de compagnie, un labrador de préférence. Dernier pensionnaire en date de l’Elysée : Nemo, le labrador croisé griffon d'Emmanuel et Brigitte Macron. Le couple présidentiel a recueilli cette boule de p...

François Hollande et Philae

François Hollande aussi a eu son labrador. Offerte par le Fédération des Anciens combattants français de Montréal, cette petite chienne noire a été offerte à l'ancien chef d'Etat pendant les fêtes de Noël. Elle a été baptisée Philae en référence au robot spatial européen.

Nicolas Sarkozy et Clara

Offerte par la faculté de médecine vétérinaire de Montréal à Nicolas Sarkozy, la chienne labrador a rejoint l’Elysée en 2008. D’abord appelée Estrie, Nicolas Sarkozy la rebaptise vite Clara, à ne pas confondre avec Carla. Elle fait ainsi partie de la meute des Sarkozy, aux côtés de Dumbledore, Toumi et Big. Cependant, avoir un chien au sein du pala...

Jacques Chirac et Sumo

Lui aussi s’était vu offrir un labrador par la faculté de médecine vétérinaire de Montréal, en 1986. Mais à la mort de Maksou, en 1998, c’est un bichon maltais qui rejoint les Chirac à l’Elysée. Baptisé Sumo, en référence à la passion de Jacques Chirac pour les combats de sumo, le petit chien avait fait parlé de lui à la fin du deuxième mandat de s...

François Mitterrand et Baltique

Le tandem le plus emblématique reste celui de François Mitterrand avec sa chienne labrador Baltique. Née en 1987, elle a passé deux septennats à l’Elysée, un record pour un chien présidentiel, et est devenue la coqueluche des Français. François Mitterrand avait même pensé, en souriant, à la nommer au Conseil économique et social. La relation entre l...

Valéry Giscard d'Estaing et Jugurtha

Si Valéry Giscard d’Estaing a lui aussi reçu des labradors, son plus fidèle compagnon était pourtant un braque de Weimar. Baptisé Jugurtha, en référence au roi berbère qui s’est opposé à l’Empire romain, il a eu le privilège de poser en Une de Paris Match au côté de son maître.

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité