Pour la première fois depuis six mois Carla Bruni-Sarkozy accorde une interview à la presse. En couverture du magazine ELLE, l'ancienne première dame s'y confie sur sa vie, la politique, et sa carrière. Planet.fr vous fait un compte-rendu. 

"Jusqu’à présent, ma position ne me permettait pas de m’exprimer librement. Aujourd’hui, je le peux" déclare Carla Bruni Sarkozy dans le magazine ELLE paru le jeudi 25 octobre. Après six mois de silence, l’ancienne première dame fait la couverture de l’hebdomadaire et y accorde une interview "pour clore un chapitre de ma vie". "J’ai besoin de temps en temps de parler moi-même puisque tant d’autres le font à ma place et donnent de fausses informations !" affirme-t-elle. 

Un retour en politique de Nicolas Sarkozy ? "Improbable" selon Carla 
 
Au cours de cette interview, Carla Bruni-Sarkozy donne son point de vue sur le retour en politique de Nicolas Sarkozy.  "Son retour me semble improbable, même si je ne suis pas une experte des mouvements de la vie politique. C'est lui qui verra, c'est les Français qui verront", affirme-t-elle, ajoutant qu’elle est  "stupéfaite que les Français se soient privés de lui, de son énergie, de sa vision, de son courage, de son humanité, d'une intelligence et d'une volonté comme les siennes".
 
La campagne présidentielle, une période "difficile"
 
L’ancienne première dame est également revenue sur la période de la campagne présidentielle qu’elle qualifie de "difficile". J’ai été blessée par les attaques personnelles, sur mon physique par exemple. Je trouve limite qu’on utilise ces arguments dans le combat politique. Après une grossesse, on est épuisée, surtout à 43 ans. Je ne m’attendais pas à la clémence, mais pas non plus à cette cruauté. [...] Je ne voulais pas sortir, je ne voulais pas qu’on me prenne en photo, j’avais envie de pleurer de fatigue, j’étais fragile" confie-t-elle au magazine. 
 
Sur Valérie Trierweiler : "Qui n'a pas fait d'erreurs dans la vie ?" 
 
Carla Bruni a également été invitée à s’exprimer sur l’actuelle première dame, Valérie Trierweiler. "Je ne me permettrais pas de donner des conseils à quiconque, je ne parle que de mon expérience, mais il me semble qu'il est plus simple d'être l'épouse légitime du chef de l'Etat que sa compagne" affirme-t-elle. 
 
Sur l’affaire du tweet de soutient à l’opposant de Ségolène Royal lors des législatives,, Carla Bruni refuse de "juger" sa successeuse mais  déclare que cette dernière "n'avait simplement pas mesuré la différence entre avant et après",  "c'est normal" commente-t-elle, avant de conclure "qui n'a pas fait d'erreurs dans la vie ?". 
 
Bientôt un quatrième album ? 
 
Côté carrière, l’ancienne première dame et chanteuse déclare qu’elle revient sur scène et qu’elle sortira un quatrième album au printemps 2013 qui comportera une chanson sur son mari. Elle précise également qu’il n’y aura pas de chanson sur sa vie à l’Elysée. 
 
 
 
Ci-dessous, la vidéo de la statue de Carla Bruni, inaugurée à Nogent-sur-Marne :

Publicité