Nicolas Sarkozy et son entourage réfléchissent sérieusement à une manière d’interdire le port du voile dans la rue. Plus de détails sur cette proposition qui pourrait bien déclencher une vive polémique en France. 

A quelques semaines de la primaire de la droite et du centre, les candidats n’en finissent plus d’essayer d’écraser leurs adversaires dans les sondages. Pour y parvenir, Nicolas Sarkozy aurait dans sa botte une idée qui promet de faire du bruit. Dans son "entourage, on veut pouvoir interdire le port du voile, ou du burkini dans l’espace public, sans pour autant interdire tous les signes religieux (comme le port de la soutane, de la kippa, ou du kesa – robe portée par les moines bouddhistes", rapporte BFM TV qui reprend une information de RMC. En effet, "persuadé que ‘c’est dans l’air du temps’ et que c’est ‘ce que veulent les Français’", l’ancien chef de l’Etat aurait l’intention de durcir son programme concernant ce sujet. Aussi, plancherait-il depuis septembre sur ce sujet, aidé par son équipe de campagne dans son QG parisien.

A lire aussi Burqa, burkini, voile… : que dit la loi en France ?

"Se poser en défenseur des droits des femmes et de l’égalité"

Publicité
Et alors que cette proposition s’annonce d’ores et déjà très délicate à élaborer, les proches de Nicolas Sarkozy assurent avoir trouvé la parade. "Voilà comme je vois les choses : Nous planchons sur un texte qui interdit le port de signes et d’emblèmes manifestant l’adhésion à une idéologie revendiquant l’inégalité entre les femmes et les hommes", a expliqué à la radio l’un des conseillers du candidat. Un véritable tour de passe-passe qui permettrait non seulement à celui qui rêve d’un second mandat de "se poser en défenseur des droits des femmes et de l’égalité », mais également d’éviter que ses opposants soient « tentés de l’accuser de stigmatiser les musulmans", souligne BFM TV qui ajoute que "juridiquement, c’est plaidable".

Vidéo sur le même thème : Burkini: laïcité contre liberté

Publicité