Un récent sondage réalisé outre-Atlantique a révélé que le président français et son homologue américain partageaient un point commun… dont ils se seraient tous les deux certainement bien passé.

©AFP

AFP

Barack Obama n’a plus autant la cote que lors de ses deux victoires successives aux élections présidentielles américaines (2009 et 2012). Une enquête réalisée par l’Institut de sondage de l’Université Quinnipiac (Connecticut – Etats-Unis), a récemment dévoilé qu'il arrivait même en tête de la liste des pires dirigeants que le pays a connus depuis la Second Guerre mondiale. Un tiers des sondés (33%) considèrent en effet que le président démocrate est le pire de ces 70 dernières années. Plus de la moitié des personnes interrogées (54%) estiment par ailleurs que l'administration Obama n'a pas les compétences requises pour gouverner, contre 44% qui pensent le contraire.

Une legère embellie pour François Hollande

Publicité
Et si outre-Atlantique, les Américains semblent porter un jugement sévère envers leur président, ce dernier peut toutefois se consoler en se rappelant qu’il n’est pas le seul dirigeant dans cette situation. A quelques milliers de kilomètres, de l’autre côté de l’Atlantique, François Hollande connaît lui aussi un important revers de popularité. Elu en mai 2012, le président socialiste n’a depuis cessé de voir sa cote de popularité chuter dans les sondages. Allant même jusqu’à descendre en-dessous de la barre des 25%  en novembre dernier et s’offrant ainsi le triste record du président le plus impopulaire de la Ve République. S’enfonçant ensuite encore plus bas dans les mois qui ont suivi, jusqu’à atteindre 18%, François Hollande est cependant récemment parvenu à remonter au-dessus des 20%. En juillet sa cote a atteint 23%, contre 18% le mois précédent.

Vidéo sur le même thème : François Hollande, l'homme sans com'

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité