Invité ce matin par Jean-Jacques Bourdin, l'ancien patron du PS a déclaré qu'il comprenait le point de vue de Nadine Morano après la polémique sur la femme voilée à la plage.

C’est un soutien pour le peu inattendu. Le cofondateur de SOS racisme, désormais secrétaire d’Etat aux affaires européennes, a indiqué sur BFMTV-RMC comprendre le point de vue de Nadine Morano concernant son indignation à propos d’une femme voilé à la plage. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur cette polémique, Harlem Désir a ainsi déclaré : "Je peux comprendre sa réaction".

>> Lire aussi : Quand Nadine Morano propose de créer un "observatoire du mépris de la culture française"

Publicité
L’ancien patron de Solférino a ajouté avoir personellement "déjà assisté à ce type de situation" et ainsi "trouvé ça aberrant". En revanche, ce dernier a émis une réserve quant à la méthode utilisée par Nadine Morano. En effet, il a enjoint l’eurodéputée UMP à s’en tenir aux règles du droit et à ne pas instrumentaliser ce genre de situation à des fins politiques. "Il y a une loi en France qui interdit de voiler le visage. Ce n'est pas le cas qu'a rapporté madame Morano, donc je crois que comme responsable législatif, nous devons nous garder d'aller au-delà de ce qui est le respect du droit" a-t-il précisé.   

Valérie Pécresse a pour sa part préféré tacler Nadine Morano en indiquant sur RTL qu'en France, "on a le droit de se promener dans la tenue qu'on souhaite".