Au lendemain des attentats de Copenhague, Roland Dumas a déclaré ce lundi sur RMC et BFMTV que Manuel Valls était probablement sous "influence juive".

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Roland Dumas, a réagi aux prises de positions du Premier ministre condamnant fermement la hausse de l’antisémitisme.

L’ancienne figure du Miterrandisme affirme que le Premier ministre serait sous "influence juive".  Et a même évoqué les "alliances personnelles" de Manuel Valls, comme le rapporteLe Monde.

"Sous prétexte que je défends les arabes contre les Israéliens, il m’a agressé un jour alors que je le connais à peine. Chacun sait qu’il est marié avec quelqu’un…quelqu’un de très bien, je dirais, qui a de l’influence sur lui", a affirmé Roland Dumas. L’ancien ministre socialiste des Affaires étrangères fait référence à la femme de Manuel Valls, la violoniste Anne Gravoin, de confession juive.

Lire aussiAnne Gravoin et Manuel Valls : cinq choses que vous se savez (peut-être) par sur eux

Roland Dumas a également condamné l’expression "islamo-fascisme" employée par le Premier ministre. Invité à donner plus de précisions, l’ancien président du Conseil constitutionnel s’est embrouillé en saluant la mémoire du père de Manuel Valls, formidable républicain espagnol qui a "toujours refusé de revenir en Espagne du temps de Franco. Manuel Valls a pris le point de vue contraire".

Le chef du gouvernement et la musicienne Anne Gravoin se sont mariés en 2010. En septembre 2014, Manuel Valls avait prononcé un discours à la synagogue de la rue de la Victoire à Paris dans lequel il prédisait que la photo du chef du gouvernement avec une kippa dans une synagogue allait faire réagir sur les réseaux sociaux. Il pressentait que ses prises de positions concernant l’antisémitisme allaient être attribuées à l’influence de sa femme. Il faisait référence pour la première fois à la confession religieuse de son épouse.

Publicité
Ce n’est pas la première fois que l’on reproche à Manuel Valls d’être sous l’influence de sa femme. En effet, en avril 2014, le footballeur Nicolas Anelka, avait déclaré à Metronews: "Il n’est pas très méchant ! Je pense plutôt qu’il a été sous l’influence de sa femme sur cette affaire de quenelle".

Vidéo sur le même thème : Roland Dumas et "l'influence juive" de Valls : "On ne joue pas avec des phrases comme celle-là"