Alors que le ministre des Finances, Pierre Moscovici, est actuellement dans la tourmente avec l’affaire Cahuzac, sa jeune fiancée, Marie-Charline Pacquot, a décidé de sortir de son silence habituel pour défendre son bien-aimé. Découvrez ce qu’elle a confié.

Ils ont trente ans d’écart et cela fait cinq ans qu’ils sont ensemble. Marie-Charline Pacquot et Pierre Moscovici sont même fiancés. C’est donc tout naturellement que la jeune femme de 25 ans s’est exprimée pour voler au secours du ministre des Finances. Dans un entretien accordé mercredi au Pays, elle a ainsi évoqué les attaques qui visent actuellement son compagnon. "Le plus difficile à vivre, c’est l’acharnement dont (Pierre) est victime lorsque survient une crise comme en ce moment. Je vis par procuration ce qu’il subit", a-t-elle ainsi confié au quotidien régional avant d’ajouter : "Je suis aussi terriblement surprise du nombre de mensonges qui sont racontés sur lui et cela me brise le cœur. Mais c’est dans ces moments-là qu’il est important d’être deux. Il me dit souvent que je suis son phare dans la tempête".

"Il m’a fait découvrir Flaubert"Chercheur rattaché au laboratoire de recherche en philosophie de Besançon, la jeune femme était encore étudiante lorsqu’elle a croisé la route du ministre. "Nous nous sommes sentis très proches tout de suite. Il n’y a pas vraiment eu de jeu de séduction, c’était plus une évidence…", a expliqué la jolie blonde. Et de poursuivre : "J’avais face à moi quelqu’un de simple et d’honnête. Ensemble, nous pouvions parler de bouquins toute la nuit. Il m’a fait découvrir Flaubert". La très jeune compagne de Pierre Moscovici apprécierait non seulement de parler littérature avec son bien-aimé mais également les plaisirs simples de la vie. Elle aime ainsi mener "une vie normale en allant au resto le soir ou en regardant de vieux westerns en DVD" avec leur "chat Hamlet sur les genoux".

Publicité
"J’ai toujours aimé être entourée de gens plus âgés"Agée seulement d’une vingtaine d’années,  la jeune femme affiche une certaine maturité et ne semble pas se démonter facilement. Au cours de l’interview, elle a ainsi raconté qu’elle n’avait pas hésité à "sauter" sur un photographe pour lui faire effacer des clichés volés d’elle et de son fiancé. "Il devait faire deux mètre de haut mais il était tellement surpris de me voir débouler comme cela qu’il les a effacées devant moi", a en effet assuré Marie-Charline Pacquot. Concernant sa différence d’âge avec Pierre Moscovici, elle ne s’y est pas attardée. "Oui, nous avons trente ans d’écart", a-t-elle déclaré avant de clore le sujet en indiquant : "Dans mes relations amicale, j’ai toujours aimé être entourée de gens plus âgés. Peut-être parce que je me sens rassurée. Mais cette différence d’âge, je n’y prête pas attention".  

©Capture d'écran Facebook

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :