Le ministre des Finances, Pierre Moscovici, a été pris en plein flagrant délit de…sieste ! Le ministre se serait octroyé quelques minutes de sommeil en plein débat sur le plan de sauvetage de Chypre le 24 mars dernier.

Décidément, les choses ne sont pas faciles pour Pierre Moscovici ces temps-ci. Après les tourments de l’affaire Cahuzac, un journaliste de l’agence de presse américaine Reuters s’en prend au ministre des Finances. Dans un article critiquant très fortement la France, il estime que notre pays n’a plus aucune voix sur la scène internationale et écrit que "depuis six mois" les diplomates internationaux "s’interrogent de plus en plus sur ce que la France propose en terme d’idées nouvelles et de relations avec le reste de l’Europe". Il commence son article par une anecdote relatée par un anonyme : selon lui, Pierre Moscovici se serait endormi durant l’interminable conversation concernant le plan de sauvetage de Chypre, durant la nuit du 24 mars dernier à Bruxelles. Il ajoute que ce serait Christine Lagarde, la directrice du FMI, qui l’a réveillé. Pierre Moscovici se défend.

Publicité
Il s’explique sur TwitterPierre Moscovici n’en peut plus de ce "french bashing". Cette habitude de constamment dénigrer ce qui rapporte à la France, ça, Pierre Moscovici ne le supporte plus et le fait savoir par le biais de son compte personnel sur le réseau social Twitter. "Non, je ne dors pas pendant les négociations et Christine Lagarde ne me réveille pas, oui la France parle et pèse : stop au "french bashing"!" Il ajoutera ensuite sa définition du "dénigrement français": "Inventer une histoire puis la romancer à partir d'une fausse information jamais vérifiée pour dénigrer un pays : c'est ça, le "french bashing"".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité