Le sang a coulé dimanche soir après l’annonce de la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre. "Ce n’est pas Alain Juppé qui m’a blessé", a tenu à préciser le candidat. Découvrez ce qui s’est passé. 

De cette soirée électorale, François Filon gardera bien évidemment un souvenir victorieux mais aussi peut-être une légère cicatrice sur le nez. En effet, quelques minutes après l’annonce de sa victoire face à Alain Juppé, le député de Paris a été blessé, rapporte Le Huffington Post. Evoquant "un mauvais coup", le site raconte que le candidat de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017 a été "bousculé au milieu de la meute des cameramen et photographes" qui voulaient immortaliser son arrivée à la Haute autorité. L’ancien Premier ministre a même été vu "en train d’essuyer quelques gouttes de sang sur l’arrête de (son) nez".

"Ce n’est pas Alain Juppé qui m’a blessé, ce sont les photographes"

Mais, et alors que cette blessure était semble-t-il superficielle, le candidat victorieux a préféré en rire. "Ce n’est pas Alain Juppé qui m’a blessé, ce sont les photographes", a-t-il ensuite plaisanté devant les journalistes.

A lire aussi – Victoire de François Fillon à la primaire : comment a-t-il obtenu un tel score ?

Publicité
Le second tour de la primaire de la droite et du centre s’est soldée dimanche soir par l’écrasante victoire de François Fillon qui a battu son challenger avec plus de 66% des voix en sa faveur. A l’issue du scrutin, les deux hommes se sont retrouvés pour un face à face quelque peu gênant. L’atmosphère semblaient en effet tendue. Censées sceller le rassemblement de la droite autour d’un seul homme après des semaines de campagne, ces retrouvailles ont été marquées par une poignée de mains "sans chaleur", note L’Express.

En vidéo – Primaire de la droite : que faisait François Fillon dimanche après-midi ? Sa femme répond ! 

Publicité