Cinq suspects auraient été identifiés au sein de la présidence parmi lesquels se trouverait une taupe de Nicolas Sarkozy.

Les politiques se livreraient à une véritable guerre d’espionnage. Si l’enquête de la présidence de la République a révélé que la photo du couple François Hollande – Julie Gayet dans les jardins du palais présidentiel a bien été prise des appartements de l’Elysée, le Canard enchaîné a affirmé que les auteurs du cliché seraient des agents doubles.

A lire aussi : Photos de François Hollande et Julie Gayet : y a-t-il des taupes à l'Elysée ?

Cinq suspects auraient été recensés mardi matin, dont quatre en fonction depuis le quinquennat précédent.

Selon le journal satirique, Nicolas Sarkozy, qui accuse régulièrement François Hollande d’avoir mis en place un "cabinet noir" contre lui, aurait placé une taupe au sein même du palais présidentiel afin d’être "au courant de tout".

Cette sorte d’œil de Moscou serait d’ailleurs à l’origine des fuites sur l’agenda particulier du chef de l’Etat.

Publicité
Pire que tout pour les hollandais : le cliché du couple aurait été envoyé à l’agence E Press du photographe Sébastien Valente, ami de longue date de Carla Bruni et photographe officiel de Nicolas Sarkozy depuis quelques temps.

L’auteur de la photo qui sème la zizanie à l’Elysée n’a pas encore été clairement identifié. La présidence, quant à elle, craint non pas "un problème de sécurité mais de loyauté."

A voir sur le même thème : Hollande - Gayet : le président opte pour la discrétion

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité