Le maire (LR) du Havre est devenu lundi le Premier ministre d'Emmanuel Macron. Mais depuis sa nomination, plusieurs casseroles de l'hôte de Matignon refont surface.

Sa déclaration de patrimoine particulière

Le nouveau Premier ministre, Edouard Philippe, n'est pas un fan de la transparence. Comme l'a révélé Mediapart, Edouard Philippe a écopé d'un "blâme" de la part de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, qui avait constaté des "manquements d’une certaine gravité" dans sa déclaration de patrimoine.

En effet, en 2014, invité à renseigner dans le formulaire la valeur de son appartement à Paris, il s'est contenté d'écrire "aucune idée". Même réponse pour la valeur de sa propriété en Indre-et-Loire : "aucune idée". Et il n'avait toujours "aucune idée" de la valeur de ses parts dans une résidence en Seine-Maritime. Dans la case où il était invité à indiquer sa rémunération, il va même jusqu'à écrire : "Je ne suis pas certain de comprendre la question". 

Publicité
"Comme beaucoup de parlementaires sans doute, j’ai essayé de concilier le respect de la loi et une forme de mauvaise humeur", s'est-il justifié à Mediapart. Comme le note le journal en ligne, "sa mauvaise humeur en la matière a l’air de remonter loin en arrière, car sur de précédentes déclarations fournies en tant qu’élu local, le juppéiste raconte avoir déjà rempli les mêmes cases avec des points d’interrogations".
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité