Si l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy s'attaque à son ancien patron dans son dernier livre, il y met au contraire le ministre de l'Environnement sur un piédestal.

Depuis la parution mercredi de son livre, La Cause du Peuple, Patrick Buisson électrise les médias qui ressortent ses révélations dévastatrices à l'égard de Nicolas Sarkozy. Toutefois, le journaliste épargne dans son ouvrage une certaine Ségolène Royal.

L'auteur voit la ministre comme une "candidate des provinces". Il admire surtout sa façon de penser que "la totalité des régions de France, c'est la France", car ce discours la rapproche de Charles Maurras, selon lui. La pensée maurassienne est un courant traditionnaliste qui défend le "nationalisme intégral", cher à Patrick Buisson.

À lire aussiLivre-bombe de Patrick Buisson : 4 révélations qui vont fâcher Nicolas Sarkozy

Une admiration récente

En réalité, le directeur de la chaîne Histoire voit dans Ségolène Royal une politicienne de droite qui s'ignore. Elle est évoquée dans l'ouvrage comme "une fille de France" ayant déployé "un univers politico-mystique de droite". Il en veut pour preuve "l'allure racée, le code vestimentaire, le vocabulaire et jusqu'à la famille de quatre enfants" qui la caractérisent à ses yeux.

Publicité
Ce nouveau discours a de quoi surprendre. En 2006 en effet, sur le plateau de LCI, il accusait Ségolène Royal de "se situe(r) dans le domaine exclusif de l’apparence" et d'user "de sa féminité (...) comme le cachet de son incompétence". Évidemment, c'était lorsqu'elle s'opposait à l'ancien patron de Patrick Buisson : le futur président Nicolas Sarkozy.

Vidéo sur le même thème – Patrick Buisson : "J'adore dire des saloperies alors les vendre, c'est encore plus jouissif !"

Publicité