Selon BFM TV, le maire de Levallois fait l'objet d'une enquête pour "corruption d'argent public étranger". Plus de détails.

Nous parlions récemment des juteuses affaires de Patrick Balkany en Afrique. Ce lundi 5 janvier, BFMTV nous apprend que le parquet financier a ouvert une enquête pour "corruption d’argent public étranger" à l’encontre du maire de Levallois-Perret.

Lire aussi :  Les (nombreuses) casseroles des Balkany

Publicité
En cause, son rôle d’intermédiaire supposé lors du rachat en 2008 de la société Uramin par Areva qui donnait lieu à un litige avec la gouvernement centrafricain. Selon BFM TV, 30 millions d’euros de rétro-commissions auraient été versés en marge du contrat. Au mois de novembre, L’Obsrévélait que Georges Forrest, impliqué dans l’affaire Uranim, avait reconnu auprès de la justice française avoir versé cinq millions de dollars à Patrick Balkany sur un compte domicilié à Singapour.

Mis en examen pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale, cet ami intime de Nicolas Sarkozy verrait donc une troisième affaire s’ajouter à celles qui le menaçaient déjà.

Vidéo : Patrick Balkany s'emporte face à la caméra

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité