Le maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a surpris la semaine dernière lorsque dans sa déclaration d’intérêts il a marqué "néant" dans la case "identification du conjoint". Il existe pourtant une "bonne" raison à cela.

Ce n’était pas un "oubli" de sa part. La semaine dernière, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) publiait les déclarations d’intérêts et d’activités des parlementaires français. Des documents qui n’ont pas manqué d’apporter leur lot de surprises. Ainsi, le maire UMP de Levallois-Perret a provoqué l’étonnement en marquant "néant" dans la case prévue pour les conjoints. Celui-ci est pourtant marié depuis plusieurs années avec la première adjointe de sa mairie, Isabelle Balkany. Ainsi, certains observateur ont y ont vu une fâcheuse maladresse, tandis que d’autres se sont demandés si cet oubli n’avait pas un intérêt caché.

Parce qu'ils sont séparés...En réalité, ce n’était pas un oubli. En effet, et comme l’indique Le Nouvel Observateur, c’était non seulement volontaire de la part de Patrick Balkany mais également justifié par une raison dont il ne se cache pas. "Pour comprendre, il faut remonter à plusieurs années en arrière", prévient le journal. Au milieu des années 1990, le couple Balkany a battu de l’aile si bien qu’Isabelle et Patrick ont décidé de se séparer… mais de biens uniquement. Ils n’ont pas voulu divorcer. Et alors qu’un an plus tard, ils se sont finalement réconciliés et remis en ensemble, ils "n’ont toutefois rien changé à leur situation juridique", précise Le Nouvel Observateur. Ainsi, actuellement et aux yeux de la loi, Isabelle et Patrick Balkany sont toujours séparés. "L'astuce leur permet de remplir des déclarations fiscales distinctes et, ainsi, de ne pas payer l'ISF pour leur luxueuse demeure de Giverny", souligne également le journal.

Publicité
Voici donc l’explication pour laquelle Patrick Balkany a mentionné "néant" au lieu du nom de son épouse. Cette explication pourrait par ailleurs aussi servir à justifier pourquoi, en 2012, Isabelle Balkany a bénéficié d’une demi-part fiscale au titre de personne isolée, comme le rapportait M6 il y a quelques semaines.

 

 

 

Vidéo : Patrick Balkany s'emporte face à la caméra

 

 

mots-clés : Patrick balkany, Isf
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité