Un rapport de la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France épingle sérieusement Patrick Balkany pour sa gestion de Levallois-Perret. Cette commune des Hauts-de-Seine est la plus endettée de France. 

Nouveaux ennuis en vue pour Patrick Balkany. La Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France s’apprête à publier un rapport accablant pour le maire LR de Levallois-Perret. France Bleu,qui a eu accès à ce document, révèle en effet plusieurs irrégularités dans la gestion de cette commune des Hauts-de-Seine.

Un "oubli" à 117 millions d’euros

Alors que Levallois-Perret occupe déjà la première place des communes les plus endettées de France avec une dette de 8 344 euros par habitant en 2014, on apprend désormais que plusieurs opérations financières n’auraient pas été inscrites dans le budget ni dans les comptes de la ville entre 2007 et 2013. Une "omission" qui se chiffrerait à quelques 117 millions d’euros au total. Le rapport de la Chambre indique également que, contrairement à ce qu’il a toujours affirmé, l’édile a bel et bien soustrait plusieurs emprunts pour Levallois-Perret. Considérés comme "toxiques", ils auraient coûté plus de 17 millions d’euros à la ville en renégociation.

Publicité
Autre élément pointé par le rapport : les pratiques de la mairie en termes d'embauche et de rémunération de ses fonctionnaires. Outre les salaires particulièrement élevés des responsables de l’administration, le document souligne le recours à une second structure de communication alors même que la mairie en fourni déjà une, mais aussi l’embauche d’un conseiller "occulte" du maire, l’attribution indue de voitures de fonction ou encore de primes de salaire.

Pour le moment, Patrick Balkany n’a pas commenté ces informations.

Vidéo sur le même thème : "Balkany a de très bonnes audiences... Chez les juges !"  

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité