La législative partielle du Doubs s’est soldée par la victoire du candidat PS dimanche. Mais avec 51,43% des suffrages contre 48,57% pour la candidate FN, le candidat de la majorité l’a emporté de peu. Ce que le parti d’extrême droite ne manque pas de souligner.

Le score était serré. Le second tour de la législative partielle dans le Doubs s’est soldé dimanche par la victoire de Frédéric Barbier, le candidat du Parti socialiste. Celui-ci l’a en effet emporté avec 51,43% des suffrages, contre 48,57% pour sa rivale du Front National, Sophie Montel. Ce vote qui avait valeur de test national en prévision de la prochaine élection présidentielle marque donc la courte victoire du PS sur le FN.

"Ça sent quand même la victoire"

"Je ne me réjouis pas, je ne pavoise pas. Ce succès, je le dois aux forces républicaines", a d’ailleurs déclaré Frédéric Barbier après l’annonce des résultats. "Cette élection n’a pas été facile" a-t-il également commenté avant d’ajouter : "J’ai une pensée pour le candidat de l’UMP (Charles Demouge, ndlr)". Ce dernier a été éliminé dès le premier tour après avoir recueilli 26,54% des voix. Ensuite, l’UMP n’avait pas clairement appelé ses électeurs à faire barrage au FN mais leur avait demandé de voter blanc ou de s’abstenir.  "Nous voyons voler en éclats le tripartisme car M. Barbier était soutenu par le PS, mais aussi par Juppé, NKM et les autres", a ainsi commenté Sophie Montel. Soulignant "un score au rabais pour le PS", la candidate FN a également estimé que ce scrutin était un "grande satisfaction". "Même si on ne gagne pas ce soir, ça sent quand même la victoire", a-t-elle affirmé avant d’ajouter : "Les socialistes n’ont pas à fanfaronner".

A lire aussi - Duel FN/PS : Nicolas Sarkozy reste fidèle au "ni-ni"

Un avis partagé par la présidente du FN, Marine Le Pen, laquelle a affirmé que son parti était "le grand vainqueur de ce scrutin". "Cette élection nous apporte beaucoup d'enseignements très prometteurs pour l'avenir: les consignes de l'UMP pas suivies par leurs électeurs, que ce soit appeler à s'abstenir ou à voter socialiste", s’est-elle félicitée.

Publicité
"L'arrivée en tête de la candidate frontiste au premier tour ainsi que son score aujourd'hui sont des coups de semonce supplémentaires pour les forces républicaines de notre pays", a de son côté relevé Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS dans un communiqué.

Vidéo sur le même thème - Doubs: le PS Barbier constate une "porosité" entre les votes PS et FN[video:mediabong.com/6307927