Dans son essai publié ce mardi, Christiane Taubira a confondu deux célèbres auteurs-compositeurs-interprètes français. Une erreur qui passe mal.

Moins d’une semaine après avoir quitté le gouvernement, Christiane Taubira sort ce mardi un essai intitulé Murmures à la jeunesse. Dans ce livre aux allures de réquisitoire, l’ex-ministre de la Justice dézingue non seulement la déchéance de nationalité portée par l’exécutif mais énumère également les artistes qu’elle affectionne pour leur engagement et leurs prises de positons.

A lire aussi – Christiane Taubira : les secrets de son livre surprise

Publicité
Elle a confondu Jacques Brel et Jean FerratEn tout, l’ancienne garde des Sceaux a en ainsi cité trente, croit savoir Le Lab d’Europe 1. Parmi eux, on compte ainsi Juliette Gréco, Paul Eluard, Jacques Brel et Jean Ferrat. Sauf que Christiane Taubira s’est emmêlé les pinceaux entre les deux derniers. Elle a en effet attribué la chanson "La Quête" à Jean Ferrat, alors qu’elle était de Jacques Brel. "Que sait-on des ailes que donne l’ivresse de l’autre si l’on n’a pris leçon de Jean Ferrat se perdant dans La Quête jusqu’à la déchirure ?", écrit-elle en effet à la page 87, ainsi que le rapporte 20 minutes. Une bourde qui n’est pas passée inaperçue. De nombreux internautes l’ont en effet signalée sur Twitter lundi.

En vidéo - Christiane Taubira, "une frondeuse pas comme les autres"

Publicité