La ministre de l’Ecologie a commis ce lundi matin sur France Info un fâcheux lapsus qui en dit long sur l'estime qu'elle a d'elle-même. 

Ségolène Royal a commis un fâcheux lapsus ce lundi matin. Alors qu’elle était l’invitée de la matinale de France Info, la ministre de l’Ecologie s’est en effet emmêlé les pinceaux concernant sa place au sein du gouvernement. Une erreur qui semble assez révélatrice de la haute estime qu’a d’elle-même celle qui était candidate à l’élection présidentielle de 2007.

Interrogée sur la dernière conférence environnementale du quinquennat qui doit s’ouvrir dans la journée à l’Elysée et au ministère de l’Environnement, et dont plusieurs élus dénoncent les discussions inutiles, Ségolène Royal a expliqué sa position. Défendant "une réunion de travail" visant à "rendre des comptes" sur l’action du gouvernement, la ministre a déclaré : "C’est assez rare en politique de prendre le temps de se poser, de rendre des comptes, de dire voilà ce qui a été fait depuis quatre ans et plus particulièrement depuis deux ans, depuis que je suis à la tête du gouvernement où nous avons fait voter…".

A lire aussi - Ségolène Royal a (encore) joué la "Première dame de substitution"

Quand Ségolène Royal se prenait pour François Hollande

Ne se rendant visiblement pas compte qu’elle venait de se présenter comme la chef du gouvernement, le poste occupé par Manuel Valls, la ministre a poursuivi son explication encore quelques secondes avant de se reprendre : "Euh… à la tête de ce ministère – où nous avons fait voter la loi transition énergétique, où nous avons fait voter la loi biodiversité".

Publicité
Ce n’est pas la première fois que Ségolène Royal oublie qu’elle n’est "que" la numéro 3 du gouvernement. En mai dernier, l’ex-compagne de François Hollande avait remplacé au pied-levé ce dernier lors d’un discours prononcé pendant une conférence de presse. La ministre avait alors pris soin de remplacer tous les "je" du texte par des "Monsieur le président", mais cela ne l’avait pas empêchée de commettre un fâcheux lapsus.

En vidéo - Le petit lapsus de Ségolène Royal qui se prend pour François Hollande

Publicité