Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.

La phrase dela semaine est signée Jean-Pierre Raffarin. L'ancien Premier ministre l'a prononcée mardi sur France Inter. Il répondait alors à la polémique qui a éclaté après que certains maires ont annoncé ne vouloir accueillir que des migrants chrétiens. "On peut considérer que dans le malheur il y a ici une priorité car on est en train d'exterminer des gens. Donc je comprends qu'on puisse avoir cet appel-là", a-t-il déclaré. Et celui-ci de préciser ensuite : "Si c'est pour des raisons de confort local, c'est pas très glorieux. Si c'est pour faire des chrétiens d'Orient une priorité de notre mobilisation, je comprends ça".

A lire aussi -Que risquent les maires ne voulant accueilir que des réfugiés chrétiens ?

Eviter les "terroristes déguisés"

Publicité
Yves Nicolin, le maire Les Républicains de Roanne (Loire) a de son côté indiqué en début de semaine qu'il voulait ouvrir les portes de sa vile uniquement aux réfugiés chrétiens pour soutenir ceux qui sont persécutés dans leur pays, mais aussi pour se prémunir du risque terroriste. La chrétienté représente "une garantie suffisante" pour avoir "l’absolue certitude" que les personnes qui seront accueillies ne sont pas des "terroristes déguisés", a-t-il fait valoir: "Nous avons des terroristes de Daech qui s’infiltrent (…) Nous le savons, les services de renseignement ne cessent de nous alerter là-dessus", avait soutenu l’édile sur France Info.

Vidéo sur le même thème : Polémique sur les maires préférant accueillir des réfugiés chrétiens : "L'asile, c'est pas un supermarché !"