Blague, bourde, lapsus, phrase choc... Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.

La phrase de la semaine est signée Nicolas Dupont-Aignan. Le président de Debout la France l'a prononcée au cours d'une interview pour le Figaro.

Dans cet entretien, le souverainiste revient sur les chantiers qui attendent la rentrée politique de son mouvement et sur ses propositions sur différents thèmes d'actualité.

Ainsi, sur les deriers évènements en Grèce, Nicolas Dupont-Aignan déclare : "Je persiste et je signe: ce pays n'a pas la compétitivité pour supporter une monnaie aussi forte que l'euro. Quant à la France, il nous faut débrider son moteur économique en maîtrisant la dépense publique et en baissant les charges des entreprises."

S'agissant de la crise migratoire, l'ancien membre de l'UMP se fait plus virulent. Constatant l'inaction des dirigeants sur cette question, il déclare que "nous sommes gouvernés par des limaces, totalement dépassées par les évènements."

A lire aussi"Vous êtes une merde intégrale" : quand Nicolas Dupont-Aignan insulte un journaliste

Publicité
Le président de DLF fait aussi des propositions : "Je propose un référendum d'initiative populaire (comme prévu par l'article 11 de notre Constitution) pour le retour des frontières nationales. C'est une urgence absolue. Le système Schengen est déresponsabilisant pour les pays ayant des frontières extérieures (Grèce, Italie) qui savent qu'ils ne sont qu'un espace de transition pour des migrants qui rêvent de gagner la France et ses prestations sociales ou l'Allemagne et ses emplois."

Vidéo sur le même thème : Nicolas Dupont-Aignant : "La France a une politique ambiguë vis-à-vis de Daech"