Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur le mot ou la phrase qui a marqué la semaine.

La formule de la semaine est signée François Hollande. Le président de la République l’a prononcée ce vendredi matin lors de la cérémonie d’hommage national aux victimes des attentats de Paris et Saint-Denis qui était organisée aux Invalides. En présence notamment de tous les membres du gouvernement et de plus de 700 proches des victimes de ces terribles attaques, le chef de l’Etat a ainsi présidé ce moment très fort en émotions.

Toutes ces personnes sont « le visage de la France Alors que 130 personnes ont été tuées et 350 blessées lors des attaques terroristes, François Hollande a tenu à rendre un hommage vibrant à ce que beaucoup surnomment "la génération Bataclan". Toutes ces personnes sont "le visage de la France", a-t-il affirmé.  Dans son discours – entièrement écrit par lui-même – le chef de l’Etat a également évoqué "130 vies arrachées, 130 destins fauchés, 130 rires que l’on n’entendra plus, 130 voix qui à jamais se sont tues". Adressant toute sa compassion aux proches des victimes, François Hollande a par ailleurs assuré avoir "confiance en la génération qui vient".

Publicité
"L’attaque du 13 novembre restera dans la mémoire de la jeunesse d’aujourd’hui comme une initiation terrible à la dureté du monde, mais aussi comme une invitation à l'affronter, a-t-il déclaré (…) Je sais qu'elle tiendra solidement le flambeau que nous lui transmettons. Je suis sûr qu’elle aura le courage de prendre pleinement en main l’avenir". Et celui-ci de marteler : "nous ne cèderons ni à la peur, ni à la haine (…)Nous pouvons compter sur le Parlement pour adopter toutes les mesures qu’appelle la défense des intérêts du pays, dans un esprit de concordance nationale et dans le respect des libertés fondamentales".

En vidéo - Marseillaise, discours du président... revivez la cérémonie d'hommage national

mots-clés : Attentats à paris
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité