La numéro 2 des Républicains a récemment tenu des propos pour le moins surprenants à propos de la Grèce et des membres de son gouvernement. Découvrez ce qu’elle a dit.

La crise grecque a fait couler beaucoup d’encre. Et alors qu’un accord vient d’être trouvé entre ce pays et ses créanciers, le Canard Enchaine rapporte que Nathalie Kosciusko-Morizet s’était inquiétée de la manière dont les Français percevaient les négociations. "Il faut faire attention à la perception que peuvent avoir nos concitoyens de la crise grecque", aurait-elle en effet déclaré lors d’un bureau politique de son parti. "Ce qui se passe en Grèce peut paraître sympathique et passer pour une démarche romantique", a-t-elle ensuite précisé avant d’ajouter : "En plus, le discours est porté par de beaux hommes musclés". Une référence directe aux deux membres du gouvernement grec qui ont négocié avec les dirigeant européens : le Premier ministre Alexis Tsipras et l’ex-ministre des Finances, Yanis Varoufakis.

A lire aussi – France, FMI, BCE… qui déteint la dette grecque ?

Publicité
Nicolas Sarkozy a levé les yeux au cielDe surprenants propos qui ont fait rire l’assemblée alors réunie et fait lever les yeux au ciel à Nicolas Sarkozy, rapporte l’hebdomadaire satirique. Et même si l’accord passé entre la Grèce et ses créanciers a été voté mercredi au Parlement, 69 députés ont cependant voté non. A croire que le charme d’Alexis Tsipras n’a pas opéré sur eux.

Vidéo sur le même thème : Quand Alexis Tsipras tenait tête aux créanciers de la Grèce