Le site Mediapart a dévoilé la liste des privilèges accordés à Nicolas Sarkozy en sa qualité d'ancien président.

On pourrait facilement appeler ça des privilèges. Samedi 17 janvier, Mediapart(article payant) a publié le détail des dépenses engagées par la République au bénéfice de Nicolas Sarkozy entre mai 2012 et décembre 2014. Ameublement, loyer, matériel informatique… Le site d’investigation s’est procuré la liste de ces avantages auxquels l’ex-chef de l’Etat à droit.

Une addition salée

En sa qualité d’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy a droit à une indemnité de 6.000 euros par mois à laquelle s’ajoutent l’entretien de ses gardes du corps, le loyer de son bureau situé Miromesnil, sa voiture de fonction ainsi que la gratuité des transports (SNCF et Air France). Dans le détail, les choix de l’ancien président ont de quoi laisser perplexe.

Lire aussi : Nicolas Sarkozy : ces indemnités d’ancien président qui dérangent

À titre d’exemple, le bureau qu’il loue rue dans le très cossu 8ème arrondissement de la capitale a un loyer de 16.431 euros par mois, ce qui représente la somme de 196.092 euros par an. Toujours selon cette liste de dépenses, le déménagement a coûté 8.513 euros, sa Citroën C6V6 HDI Exclusive 44.141 euros, le mobilier 56.727 euros, les frais d’entretien 215.392 euros. Ajoutez à cela les frais d’essence et d’entretien de la berline ex-présidentielle : 10.000 par an. Selon Mediapart, 570.000 euros ont été engagés en tout pour le bureau de la rue Miromesnil. Mais ce n’est pas le plus cher…

Collaborateurs et charges sociales

Si la facture de la rue Miromesnil paraît particulièrement salée, les dépenses les plus importantes portent sur les collaborateurs de Nicolas Sarkozy. En tout, l’ex-chef de l’Etat a 10 collaborateurs dont la masse salariale est estimée à 660.000 euros nets par an. Dans le détail, il s’agit de deux chauffeurs payés 4000 et 5339 euros mensuels, deux gardes du corps et un intendant. A ses collaborateurs réguliers s’ajoutent ceux dits "contractuels" qui sont rémunérés de 5.247 à 7020 euros par mois. Parmi eux en autres, la demi-sœur l’ex-première dame… En effet, Consuelo Remmert est chargée de la diplomatie de Nicolas Sarkozy (comprendre : de ses conférences à l’étranger).

Publicité
Ces avantages font grincer des dents à gauche et de nombreux cadres PS estiment que ces privilèges n’ont plus lieu d’être depuis que Nicolas Sarkozy est devenu le chef de l’opposition. Pour l’anecdote, ces avantages datent de 1985 et valent d’ailleurs pour Jacques Chirac et Valéry Giscard-d’Estaing. Le document qui prévoit ces dispositions spéciales avait été signé par le Premier ministre de l’époque : un certain Laurent Fabius…

Vidéo sur le même thème - UMP : Sarkozy casse sa tirelire, le parti "à l’abri de toute contestation" 

En images#JeSuisNico ou quand Internet se moque de l'attitude de Sarkozy

JeSuisNico : la photo originelle

Dimanche 11 janvier, Nicolas Sarkozy s'est fait remarquer lors de la marche républicaine 

Avec François Mitterrand et Helmut Kohl

 

Derrière le Baiser de l'hôtel de ville

Avec les Beatles

Avec le Général De Gaulle

Quand Nicolas Sarkozy s'incruste dans l'équipe de France de 98

 

Avec les Kennedy

Et même sur la Lune...

 

La liberté guidant le peuple... et Nicolas Sarkozy aussi !

Nicolas Sarkozy derrière le mur de Berlin

Autres diaporamas

Publicité
Publicité