Deux mois après le retour de Nicolas Sarkozy, certains de ses plus fidèles lieutenants disent avoir besoin d’encore un peu de temps avant de se ranger ou non derrière lui. D'autres prennent même déjà leurs distances. En cause notamment : ses récentes prises de positions en faveur de l’abrogation de la loi Taubira.

©AFP

AFP

Nadine Morano attend de connaître son programme

Pourtant présentés comme étant les plus fidèles lieutenants de Nicolas Sarkozy, certains ténors de l’UMP hésitent encore à se ranger derrière lui pour la prochaine course à l’Elysée, tandis que d’autres annoncent même d’ores et déjà qu’ils ne courront pas pour lui. Une décision qui serait liée aux récents propos de l’ex-chef d’Etat à propos du mariage gay. Samedi en marge d’un meeting, il s’est en effet prononcé en faveur d’une abrogation de la loi Taubira, provoquant un tollé de critiques à gauche, mais aussi à droite. Mais il peut en revanche toujours compter sur Brice Hortefeux, le président de l’association des Amis de Nicolas Sarkozy.

Publicité
"Ce qui m’intéresse, ce sont les idées, le programme pour la France. Nous verrons à ce moment-là quel sera le programme défendu, où seront représentées mes idées et j’entends bien les faire valoir", a ainsi expliqué Nadine Morano au micro de RTL. L’eurodéputée s’est ainsi retranchée derrière le fait que Nicolas Sarkozy n’avait toujours pas annoncé sa candidature ni présenté son éventuel programme pour laisser entendre qu’elle n’excluait pas de soutenir son rival, Alain Juppé.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité