Le patron des Républicains a récemment accordé une interview au Parisien dans laquelle il ne mâche pas ses mots pour critiquer vertement le projet de loi Travail. 

"La montagne accouchera, comme toujours, d’une souris". Voici comment Nicolas Sarkozy évoque le très contesté projet de loi Travail actuellement défendu par le gouvernement. Au cours d’un entretien accordé au Parisien et dévoilé ce mercredi, le patron du parti d’opposition a en effet sévèrement taclé ce projet et la manière dont le président et les ministres s’en emparent actuellement. "Les uns disent rouge, les autres disent blanc, le président ne dit rien et commande rapport sur rapport pour accompagner le report, a-t-il en effet raillé. Chaque semaine nous apporte une illustration des tergiversations avec le projet de la loi El Khomri, abandonné avant même d’avoir été discuté avec le Conseil des ministres".

A lire aussi – Manuel Valls : pourquoi quitter Matignon avant 2017 l’arrangerait

"Il n’y a plus ni cap ni capitaine"Loin de s’arrêter là, Nicolas Sarkozy a poursuivi en s’interrogeant : "En regardant Manuel Valls et Emmanuel Macron, combien de temps ils vont tenir en faisant le contraire de ce qu’ils annoncent ?". Et celui-ci d’asséner ensuite qu’il "n’y a plus ni cap ni capitaine" sur le navire mais que, "heureusement, l’alternance aura lieu dans un an !".

A lire aussi – Pourquoi Nicolas Sarkozy pourrait annoncer sa candidature rapidement

Publicité
Des propos qui traduisent une certaine confiance de l’ancien chef de l’Etat quant à l’issue de la prochaine élection présidentielle et qui semblent également corroborer l’idée selon laquelle Nicolas Sarkozy pourrait prochainement officialiser sa candidature à la primaire du centre et de la droite. Ce dernier a d’ailleurs précisé qu’il annoncerait ses intentions "autour de l’été".

Vidéo sur le même thème : Bygmalion, Nicolas Sarkozy mis en examen : "Ça tombe au plus mauvais moment pour lui"