L’ancien président n’a pas mâché ses mots cette semaine dans le Canard enchaîné suite à la sixième conférence de presse de l’actuel chef de l’Etat lundi.

"J’ai rarement vu une couille molle pareille". Voici ce qu’aurait déclaré Nicolas Sarkozy selon Le Canard enchaîné cette semaine en réaction à la sixième conférence de presse que François Hollande a donnée lundi. Le chef de l’Etat a évoqué au cours de cet échange la baisse des impôts, la question des migrants ainsi que les vols de reconnaissance sur la Syrie en vue d’éventuelles frappes contre Daech.

A lire aussi - François Hollande : à demi-mots, il tacle (une fois encore) Nicolas Sarkozy

C’est à sujet que Nicolas Sarkozy a réagi : "Hollande, c’est un chef de guerre en papier mâché. On croit qu’il va lancer l’appel du 18 juin, et il annonce des vols d’observation sur la Syrie. Si on veut des renseignements, on n’a qu’à demander aux Américains qui survolent les lieux depuis un an". Selon le prédécesseur de François Hollande, des frappes aériennes ne suffisent pas, il faut se rendre au sol : "Si on ne fait pas la guerre aujourd’hui, on risque de devoir la faire, demain, dans le Maghreb ou, plus tard, sur notre sol".

Alain Juppé répond aux propos de Nicolas Sarkozy

Publicité
L’adversaire principal de Nicolas Sarkozy à la primaire des Républicains en vue de l’élection présidentielle de 2017 lui a répondu, toujours selon Le Canard enchaîné : "La guerre totale, c’est une posture, un slogan. Sarkozy dit n’importe quoi. Il sait bien que nous n’avons pas les moyens de l’assumer".

Vidéo sur le même thème - Sondage : Juppé et Sarkozy battraient Hollande à la présidentielle