Rachida Dati ne s’est pas privée de commenter le retour de l’ancien président. En tant que soutien de ce dernier, elle lui a même donné quelques conseils.

Trois semaines après l’annonce du retour de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati s’est laissée aller à quelques commentaires. Au cours d’un entretien accordé au Parisien et dévoilé ce lundi, l’ex-garde des Sceaux a en effet commencé par estimer que c’était "assez courageux de revenir par l’UMP", avant d’exprimer quelques critiques. Selon elle, l’ancien président "ne pourra pas recommencer comme avant. La défaite de 2012 et les raisons de cette défaite ne peuvent pas être ignorées". Pour ce come-back, deux ans après sa défaite face à François Hollande et trois ans avant la prochaine course à l’Elysée, "Nicolas Sarkozy ne peut pas proposer la seule reprise des politiques menées en 2007 et 2012", a-t-elle estimé.

A lire aussi – Dati pose ses conditions pour soutenir Sarkozy

"Nicolas Sarkozy ne devrait plus parler de lui ou de sa vie personnelle"Et alors que le champion de la droite a récemment fait toute une série de propositions pour le pays, la maire du 7e arrondissement de Paris s’est montrée quelque peu sévère à leur propos. "La France a besoin d’un nouveau projet qui ne peut pas se résumer à la réduction du déficit, du nombre de fonctionnaires ou au rétablissements de mesures supprimées par la gauche", a-t-elle en effet jugé. Et celle-ci d’ajouter, s’en prenant cette fois-ci à l’attitude de l’ex-chef d’Etat : "Nicolas Sarkozy ne devrait plus parler de lui ou de sa vie personnelle. Nombreux le pensent et peu osent lui dire".

A lire aussi - Nicolas Sarkozy fait un pas (de plus) vers 2017

Publicité
"On fera avec"Ce n’est pas la première fois que Rachida Dati dénonce la manière dont Nicolas Sarkozy a choisi de revenir en politique. "Je trouve c’est un mauvais choix", avait–t-elle récemment lâché à propos de la nomination de Frédéric Péchenard en tant que directeur de campagne de l’ex-président. "Nicolas Sarkozy le sait et Frédéric aussi (…) on fera avec", avait-t-elle par ailleurs indiqué.

A voir sur ce thème : Rachida Dati accuse son collègue de l'UMP Geoffroy Didier de racisme