Depuis quelques jours, le bruit court que Nicolas Sarkozy aurait en tête de rebaptiser l’UMP le Rassemblement. Une hypothèse qui semble pourtant peu probable. Explications. 

Nicolas Sarkozy voudrait changer le nom de l’UMP d’ici peu de temps et il aurait même déjà une idée du nouveau nom qu’il souhaiterait lui donner. "Il n’aime pas les acronymes. Ce nom devra être un symbole du message que nous voulons faire passer aux Français et la preuve que le parti a évolué", a en effet confié au Monde la porte-parole du parti d’opposition, Isabelle Le Gallennec. Il aurait en tête de la rebaptiser "le Rassemblement" a de son côté indiqué le Canard Enchainé.

Un nom qui permettrait à Nicolas Sarkozy d’insuffler un nouveau souffle à sa famille politique. En d’autres termes, de mettre l’accent sur l’unité en effaçant les stigmates de la guéguerre interne qui a éclaté en 2012 entre Filloniste et Copéiste mais aussi ceux de l’affaire Bygmalion ou encore les comptes du parti qui sont dans le rouge.

Le Rassemblement bleu Marine de Marine Le PenMais si le nom de Rassemblement semble coller aux attentes de Nicolas Sarkozy, il y a pourtant peu de chances qu’il soit retenu. En effet,  celui-ci est en quelque sorte déjà pris par Marine Le Pen. La présidente du Front National a baptisé le mouvement qu’elle a créé lors des dernières élections législatives, le Rassemblement bleu Marine. Aussi, en optant quand même pour le Rassemblement, Nicolas Sarkozy prendrait le risque que certains y voient un rapprochement avec cette formation d’extrême droite. Pas sûr qu’il ait envie de le prendre.

Les rassemblements de Nadine Morano et Christian EstrosiAu sein de son propre camp, d’autres ont également utilisé ce terme. Christian Estrosi s’en est ainsi servi pour nommer les statuts de son mouvement affilié à l’UMP, rapporte l’hebdomadaire satirique. Ce mot se retrouve aussi dans le nom du micro-parti de Nadine Morano : Rassemblement pour le peuple française (RPPF). Et si le maire de Nice et l’ancienne ministre font partie des fidèle soutiens de Nicolas Sarkozy, on imagine mal ce dernier composer avec leurs "restes". Cela ne correspondrait pas à l’image du renouveau qu’il souhaite donner à son parti ni à son envie d’imposer sa patte. De plus, il semble peu probable que l’eurodéputée accepte de lui faire une fleur. Depuis que l’ex-locataire de l’Elysée a refusé de lui donner une place de choix dans son nouvel organigramme, celle-ci n’a de cesse de dézinguer ses décisions.

Publicité
Malgré ces "obstacles", Nicolas Sarkozy semble très attaché à ce terme. Les mots "rassembler" et  "rassemblement" ont été prononcés neuf fois dans la vidéo de 2 minutes et 14 secondes qu’il a postée sur Facebook pour adresser ses vœux aux Français, soit une fois toutes les 15 secondes, soulignent Les Echos. D’après le Monde, le changement de nom de l’UMP devrait avoir lieu d’ici le mois de mars, avant les élections départementales. Le suspense devrait donc durer encore quelques semaines.

A voir sur le même thème : L'UMP doit-elle changer de nom et d'adresse pour se relancer ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité