Selon un sondage, le président des Républicains est la personnalité politique la moins appréciée par les Français, après Jean-Marie Le Pen. "Ça nous va très bien !", souffle un proche.

Selon un sondage YouGov pour I-Télé et le Huffington Post, Nicolas Sarkozy est la personnalité politique la moins appréciée, après Jean-Marie Le Pen.

Seulement 15 % des Français disent avoir une bonne image de lui, soit une chute de 6 points en un mois. Il s’agit de son plus faible score depuis son retour sur la scène politique à la fin de l'été 2014 ; il était alors à 26 %. "C'est la première fois que l'ancien président de la République tombe aussi bas et qu'il supplante tous les sarkozystes (Brice Hortefeux, Claude Guéant ou Nadine Morano) qui figurent régulièrement dans cette position.", explique Le Huffington Post.

Nicolas Sarkozy outsider, "ça nous va très bien !"

Cependant, ce décrochage dans les sondages ne serait pas pour déplaire à Nicolas Sarkozy s’il en croit son entourage. "Il en a connu, des hauts et des bas, dans sa vie ! Mais il n'est jamais aussi fort que lorsqu'il est en difficulté", a déclaré un ancien ministre au Parisien.

"Ce n'est pas plus mal qu'il soit maintenant en situation d'outsider, de challengeur. Ça nous va même très bien !", a d’ailleurs glissé un proche de l’ancien président de la République. Un autre proche explique pourquoi : "L'histoire a souvent prouvé que celui qui était favori un an avant l'élection n'était pas celui qui gagnait à l'arrivée." Une allusion sans doute à Edouard Balladur, ultra favori pour la présidentielle de 1995 mais qui avait finalement vu son concurrent sur sa droite, Jacques Chirac, passer devant lui.

Publicité
Si Nicolas Sarkozy n’a toujours pas annoncé sa candidature pour la primaire des Républicains, qui déterminera le candidat de la droite pour la présidentielle, il devrait l’annoncer cet été. "Il doit passer par une phase de reconquête de l'opinion en allant vers les Français, sans artifices de com. Se montrer tel qu'il est pour recréer le lien", a précisé dans Le Parisien un de ses stratèges.

Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy change de stratégie et opte pour la discrétion 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité