D’après les informations du Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy aurait confié à Jean-François Copé que Pierre-Yves Bournazel, concurrent de Nathalie Kosciusko-Morizet lors des primaires UMP pour les municipales 2014, était "fou à lier."

Le Canard Enchaîné a dévoilé dans ses colonnes que l’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, aurait téléphoné à Jean-François Copé le 27 mai dernier afin de lui donner certaines consignes concernant les primaires pour la course à la Mairie de Paris l’année prochaine. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui était porte-parole de l’ancien président durant la campagne de 2012 ayant la préférence de Nicolas Sarkozy, il aurait demandé à Jean-François Copé d’arrêter sa bataille anti-NKM. Il lui aurait aussi fait part de ses sentiments concernant l’une des nouvelles pousses de l’UMP, Pierre-Yves Bournazel. En effet, le conseiller de Paris ne serait pas du tout au goût de Nicolas Sarkozy. Via une conversation téléphonique, il aurait dit à l’actuel président de l’UMP que ce jeune homme semblait difficilement gérable. Il aurait rajouté qu’il fallait le contrôler. "Ce mec est fou à lier, calme-le !" aurait-il demandé à Jean-François Copé.

Publicité
Quoiqu’il en soit, les primaires UMP se sont déroulées en bonne et due forme le week-end dernier, et c’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui est sortie vainqueur de cette bataille. Elle sera donc la candidate de l’UMP dans la course à la Mairie de Paris, face à Anne Hidalgo. Rappelons qu’elle a  gagné avec plus de 58% des voix. Pierre-Yves Bournazel quant à lui a récolté 10,78% des voix.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité