Même si Jacques Chirac a clairement pris position en faveur d’Alain Juppé dans la course à la présidence de l’UMP, Nicolas Sarkozy ne lui en a pas tenu rigueur. Mercredi soir, il lui a même rendu hommage.

Nicolas Sarkozy a cajolé Jacques Chirac mercredi soir. Alors qu’il donnait un meeting à Saint-Cyr-sur-Loire l’ancien président de la République a tenu un discours élogieux à l’égard de son prédécesseur. En réponse au soutien que ce dernier a récemment affiché à Alain Juppé pour la course à la présidence de l’UMP, le champion de la droite a d’abord reconnu ses propres torts, avant de rendre Hommage à Jacques Chirac et de laisser planer le suspense quant à ce qu’il pense réellement de sa prise de position.

"Il restera une partie de ma vie""Avec Jacques Chirac je n’ai pas toujours été discipliné et sage, a-t-il d’abord confié. Et quand il a fait d’autres choix…". Laissant volontairement sa phrase sans fin, Nicolas Sarkozy a ensuite repris : "Je vais vous dire quelque chose : il restera une partie de ma vie". Une phrase qu’il a également tweetée pendant la soirée (cf. Capture ci-dessous).

"Et puis, il y a Bernadette…"

Publicité
Ne nourrissant visiblement aucune rancœur envers Jacques Chirac, l’ex-locataire de l’Elysée a par ailleurs profité de son intervention pour saluer l’épouse de celui-ci, laquelle lui témoigne un soutien sans faille depuis plusieurs années. "Et puis, il y a Bernadette...", a-t-il glissé, laissant une fois encore la fin de sa phrase en suspens. Ce qui n’a pas manqué de faire rire l’assemblée de militants UMP alors réunis.

Vidéo sur le même thème - Jacques et Bernadette Chirac, divisés? 

Publicité
Publicité