Selon le Canard enchaîné, le président des Républicains ne pourrait plus supporter Nathalie Kosciusko-Morizet. Les détails. 

"Ex-porte-parole en disgrâce" titre le Canard enchaîné dans son numéro paru ce mercredi. Selon le journal satirique, Nicolas Sarkozy aurait de plus en plus de mal à supporter NKM, en particulier depuis qu’elle a évoqué sa candidature à la primaire des Républicains à l’horizon de l’élection présidentielle de 2017.

Le président du parti encouragerait par conséquent Gilles Carrez à se présenter à la présidence du Grand Paris, pourtant convoitée par Nathalie Kosciusko-Morizet, toujours selon le Canard enchaîné. Il pousserait également Rachida Dati à s’attaquer à la numéro deux des Républicains dans les médias, alors que l’eurodéputée fait elle-même l’objet d’une procédure d’exclusion du Conseil de Paris.

A lire aussi : Le torchon brûle entre Sarkozy et NKM

Ce différend dure depuis plusieurs mois

Le 27 septembre, NKM ne s’est pas rendue au meeting de Valérie Pécresse où Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé et Bruno Le Maire étaient présents. Selon le Canard enchaîné, l’ex-président de la République aurait commenté : "Bon débarras !".

Publicité
En juin dernier, le journal satirique révélait déjà des propos très durs de Nicolas Sarkozy envers la vice-présidente du parti : "En la nommant numéro 2, je pensais qu’elle me ramènerait les modérés. Que dalle ! Elle ne me ramène que des emmerdes. Je n’en peux plus. Si elle veut dégager, qu’elle dégage. Elle peut aller chez Bayrou, ils s’entendront très bien", aurait-il lancé.

Vidéo sur le même thème - "J'ai beaucoup appris de la défaite" : les regrets de Nicolas Sarkozy dans Le Parisien