Ce samedi, lors du Conseil national du parti UMP à la Maison de la Mutualité, Nicolas Sarkozy est revenu avec humour sur la polémique qui entoure sa conférence à Abou Dhabi. 

Lundi dernier, suite à la défaite du candidat UMP du Doubs, l'Union de droite s'est retrouvée divisée. Alors que son parti était incapable de donner une consigne de vote pour le deuxième tour, Nicolas Sarkozy tenait au même moment une conférence grassement rémunérée à Abou Dhabi, avait souligné Marianne. Un sens des priorités qui a mis les élus UMP dans l'embarras, mais visiblement pas l'ancien chef de l’État, en témoigne sa plaisanterie de ce samedi.

Mieux vaut rire que pleurer

Si les cadres de l'UMP ont cherché à jouer l'apaisement concernant son départ à Abou Dhabi, Nicolas Sarkozy a préféré aborder le sujet avec ironie, rapporte Marianne. Alors que le déjeuner du Conseil national du parti se terminait ce samedi 7 février, les invités se sont vus rappeler l'addition à payer. Immédiatement, le président de l'UMP s'est levé et a pris la parole : "Non, le déjeuner c'est pour moi. Au pire, je ferai une petite conférence !". D'après l'hebdomadaire, la petite blague de Nicolas Sarkozy s'est vite propagée au sein du parti. Si certains n'ont pas fait de commentaires, ou se sont contentés d'éviter les questions par un sourire et l'évocation d'une nouvelle unité au parti, d'autres se sont permis quelques remarques.

L'argent : talon d'Achille de Nicolas Sarkozy

Publicité
Cité par Marianne, Henri Guaino a reconnu "qu'en terme de timing, ce n'était pas très heureux". En parlant de timing, Jean-François Legaret, le maire UMP du 1er arrondissement de Paris, a soutenu que Nicolas Sarkozy pouvait être ponctuel : "il était là dès 9 heures du matin", a-t-il déclaré. A force de tendre l'oreille, le journal est parvenu à entendre les confessions anonymes d'un sénateur UMP : "Ça me choque. Son rapport à l'argent, c'est son talon d'Achille. Et c'est ce qui risque de le perdre pour 2017". Peu importent les conséquences de cette affection pour les conférences alléchantes, samedi, Nicolas Sarkozy avait décidé d'en rire.

Vidéo sur le même thème - UMP : Sarkozy perd 26 points chez les sympathisants pour 2017 

Publicité
Publicité