Une information judiciaire vient d’être ouverte ce vendredi par le parquet de Paris. La justice cherche à savoir si Nicolas Sarkozy a bénéficié d’un soutien financier de la part du régime libyen durant sa campagne de 2007.

Nicolas Sarkozy a-t-il financé sa campagne de 2007 grâce à l’aide de fonds libyens, octroyés par le régime de Mouammar Kadhafi ? Le parquet de Paris a ouvert ce vendredi une information judiciaire contre X pour « corruption active et passive », « trafic d'influence », « faux et usage de faux », « abus de biens sociaux », « blanchiment, complicité et recel de ces délits ». Objectif : trouver des preuves de ce financement, après une perquisition menée le 11 avril dernier au domicile de Ziad Takieddine qui s’est révélée  infructueuse.

Mis en examen dans l’affaire Karachi, l’homme d’affaires franco-libanais avait affirmé en décembre dernier détenir les preuves d’un financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par la Libye. Il avait notamment fait état de plusieurs rencontres entre Claude Guéant, alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur, et Bachir Saleh, le secrétaire particulier de Mouammar Kadhafi, et affirmait avoir des documents prouvant ses déclarations. Mais les enquêteurs n’ont rien trouvé à son domicile.

Publicité
De son côté, Mediapart a publié au printemps 2012 un document qui faisait état d’un soutien financier à la campagne présidentielle de 50 millions d’euros. L’enquête ouverte ce vendredi par la justice ne concerne pas ce document, mais les preuves évoquées par Ziad Takieddine. La semaine dernière, il a indiqué qu’elles ne se trouvaient pas chez lui, mais entre les mains de quatre autres personnes ne résidant pas en France. « Tant que la justice n'a pas donné toutes les garanties d'un bon fonctionnement, je ne dirai pas à la justice où je les ai trouvées » a-t-il indiqué.    

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité