Alors que le Congrès de l’UMP durant lequel le parti changera de nom pour devenir "les Républicains" aura lieu dans deux semaines, le Parti socialiste a préparé sa contre-attaque.

La chaîne de télévision LCI a dévoilé la nouvelle campagne d’affichage du PS contre Les Républicains, lors d’un reportage réalisé au siège du Parti socialiste rue de Solferino pour l’émission Bureau Politique. Sur l’affiche en question, on observe Nicolas Sarkozy, vêtu d’une chemise à carreaux et d’un jean, sur un cheval blanc comme un cow-boy. La photo est accompagnée de la mention "Et maintenant les Républicains" aux couleurs des Etats-Unis et agrémentée de petites étoiles.

Interrogé par la chaîne d’info en continu, le premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis a raillé l’UMP en rappelant que son parti "ne change pas de noms trois fois en dix ans". Avant d’ajouter : "Nous, nous n'avons pas à changer de nom, nous le gardons, avec les éléments positifs et les éléments négatifs".

Lire aussi - "Les Républicains" : Nicolas Sarkozy fâche le PS

Jean-Christophe Cambadélis a alors montré l’affiche qui se moque de Nicolas Sarkozy en précisant : "C'est ce qui sera collé dans toute la France - vous avez le scoop aujourd'hui puisque vous êtes venus – le jour du congrès de l'UMP se transformant en Parti républicain. Le Parti républicain, c'est la droite américaine, c'est la fascination pour George Bush, pour son modèle". D’autre part, d’après lui, le parti d’opposition est loin de traiter en profondeur "la question républicaine".

Lire aussi - "Les Républicains" : Marine Le Pen se moque de la passion de Sarkozy pour les Etats-Unis

Ce n’est pas la première fois que la fascination de l’ancien président de la République pour les Etats-Unis fait l’objet de moqueries. "C’est un choix qui consiste à se calquer sur le modèle politique américain. Je ne comprends absolument pas, sauf s’il s’agit de répondre à une sorte de fascination puérile de Monsieur Sarkozy qui, probablement, aime les Indiens, les cow-boys, les cheeseburgers et les Nike…", avait ainsi déclaré Marine Le Pen à propos du nouveau nom du parti.

Publicité
Ce nouveau nom jugé trop américain ne fait pas non plus l’unanimité dans son propre camp, ainsi un militant avait estimé : "Ce n'est pas formidable, ça fait un peu penser à George W. Bush". Toutefois, le changement de nom pourrait ne pas avoir  lieu. En effet, la justice doit approuver sa légalité. Dans ce cas, reste à savoir ce que le Parti socialiste fera de toutes ces affiches. De plus, ce sera aux militants de le choisir le 30 mai prochain lors du congrès de refondation du parti à La Villette.

Vidéo sur le même thème : UMP ou Les Républicains, "ça ne changera absolument rien"