Le 27 juillet, l’Élysée postait une photo de l’hommage au prêtre égorgé qui "masquait" Nicolas Sarkozy. Les membres du parti de l’ex-président ont vivement critiqué la communication du gouvernement.

Mercredi, le palais de l’Élysée diffusait une photo des politiciens présents lors de l’hommage à Jacques Hamel, le prêtre égorgé, qui s'est tenu la veille à la basilique de Notre-Dame de Paris. Les internautes ont comparé l’image avec une autre dont le cadre était plus large. À l'endroit où devait se trouver Nicolas Sarkozy... On ne voyait qu'un bras.

L'ancien chef de l’État, interrogé ce vendredi par Le Figaro lors d’un déplacement dans l’Oise, s’est fendu d’un laconique : "Je suis habitué aux comportements de monsieur Hollande". Ses camarades des Républicains, eux, se sont montrés bien plus véhéments à l’égard de l’Élysée.

À lire aussi – PHOTO Hommage aux prêtre assassiné : comment l’Elysée a zappé Nicolas Sarkozy

Attiser la polémique

Le Lab d’Europe 1 a repéré plusieurs élus remontés par cette "mesquinerie". Il évoque par exemple Pierre Charon, sénateur de Paris, outré par "la censure élyséenne". L'article mentionne également Roger Karoutchi, ancien ministre et sarkozyste. Pour ce dernier, la prétendue coupure de la photo est "pathétique".

Publicité
Sébastien Huygues, interrogé par Le Scan du Figaro, compare la communication du gouvernement à celle du "bloc soviétique à la grande époque". Pour sa part, l’Élysée affirme avoir simplement placé le président "au centre du cadre". Sans se préoccuper, de toute évidence, des éventuels rivaux présents sur les côtés…

Vidéo sur le même thème - Prêtre égorgé dans une église : les réactions de la classe politique