Mercredi lors d’un discours à Londres, Nicolas Sarkozy s’en est pris à Claire Chazal en évoquant une interview datant de 2014. Découvrez ce qu’il a dit. 

Nicolas Sarkozy n’a pas été tendre avec Claire Chazal. Alors qu’il s’exprimait devant la communauté française, mercredi dernier à Londres, l’ancien chef de l’Etat s’en est en effet pris à l’ex-présentatrice du JT de TF1 en évoquant une interview qu’elle avait réalisée juste après qu’il a été élu à la tête de l’UMP, a rapporté Yann Barthès dans "Le petit journal" du lendemain.

A lire aussi – Claire Chazal : la stratégie qui se cachait derrière son départ

"Madame, vous ne devez pas être forte en mathématiques…""Je sais, mon score à la tête de l’UMP a été très médiocre. 65% au premier tour. Une journaliste célèbre de la chaîne de télévision qui porte le numéro 1… Je ne veux pas en dire plus pour que personne ne se reconnaisse", a-t-il déclaré devant un parterre composé de ressortissants de l’Hexagone. L’ancien locataire de l’Elysée a poursuivi en détaillant le contenu de leur échange d’alors, toujours sans clairement nommer Claire Chazal. "Le soir de mon élection, elle m’interroge, elle me dit : ‘Déçu, hein’. Je ne sais pas moi, 65% c’est pas mal. Je lui ai dit : ‘Vous, vous feriez 65% de parts de marché, peut-être que ça vous arrangerait’. Elle me dit : ‘Oui, mais Marine Le Pen, 100%, Monsieur Sarkozy’. J’ai dit : ‘Madame, vous ne devez pas être forte en mathématiques, parce que c’est assez rare un candidat unique qui fait moins moins de 100%".

Publicité

A lire aussi – Eviction de PPDA : Nicolas Sarkozy à la manœuvre ?

Ce qu’ils se sont dit en réalitéUn échange plutôt tendu selon les propos de Nicolas Sarkozy, mais qui, en réalité, l’était beaucoup moins. En effet, Les équipe du "Petit journal" sont parvenues à retrouver des extraits vidéos de cette fameuse conversation. Diffusés jeudi soir à l’antenne, ceux-ci ont dévoilé une version beaucoup moins incisive que celle dont l’ancien président a le souvenir, tandis que la réplique de ce dernier concernant les audiences de Claire Chazal, était complètement absente.

"Nicolas Sarkozy, on rappelle que vous avez été élu avec un score très large, mais peut-être moins écrasant que certaines pouvaient l’anticiper autour de vous, quel enseignement en tirez-vous ce soir pour votre future mission à la tête de l’UMP ?", lui a ainsi demandé l’ex-star du JT. Ce à quoi le politique a répondu : "Certes, je n’ai pas fait 100% comme Marine Le Pen, j’ai appris qu’il y avait 17 personnes qui s’étaient abstenues".

En vidéo – Les meilleurs moments de la carrière de Claire Chazal