Ce vendredi, le président de l’UMP s’est adonné à un tchat en direct afin de répondre aux questions des internautes. Planet.fr vous propose de revenir sur les déclarations les plus marquantes de l’ancien chef de l’Etat.

 La Libye

En ce qui concerne la Libye et sa proximité avec Kadhafi, l’ancien président de la République a déclaré : "NON, je ne regrette pas Kadhafi. En revanche, je regrette que depuis 2012 on ait laissé complètement tomber la Libye".

Lire aussi -Sarkozy : son débat sur Twitter tourne au fiasco

Le Royaume-Uni

A propos du référendum qui se profile au Royaume-Uni, Nicolas Sarkozy a déclaré : "Ce qui serait un grand danger, c’est que la Grande Bretagne quitte l’Europe. Je ne peux pas m’y résoudre". Avant d’ajouter : "il va falloir trouver une solution. Il y a des pistes, j’y travaille".

La Russie

L’ancien chef de l’Etat estime : "On peut avoir des désaccords avec la Russie mais elle est notre partenaire. Je ne veux pas d’une nouvelle guerre froide". Il considère que François Hollande aurait dû se rendre en Russie le 9 mai par respect pour l’histoire et le sacrifice du peuple russe pendant la guerre.

La réforme des collèges

Nicolas Sarkozy a appelé à une mobilisation pour que cette réforme ne passe pas avant de préciser que dans le cas contraire, s'il était réélu en 2017, "ce serait la première chose à supprimer".

Les heures supplémentaires

L’ex-chef de l’Etat a affirmé que s’il était réélu en 2017, il rétablirait la défiscalisation des heures supplémentaires. Il considère que cette mesure économique a certainement été l’une des plus efficaces de son quinquennat.

La laïcité

En ce qui concerne les propos du maire UMP qui veut interdire le culte musulman en France, Nicolas Sarkozy a affirmé qu’il condamnait cette proposition. "La laïcité c’est la reconnaissance du droit pour chacun de vivre sa religion", a-t-il estimé. Avant de poursuivre : "Même si la laïcité c’est aussi fixer des limites".

Le PSG

Publicité
Alors qu’un internaute lui demande de faire le nécessaire pour que le joueur français Paul Pogba rejoigne le PSG. Nicolas Sarkozy a répondu qu’il partageait son avis. "Il va falloir qu’on se cotise !", a-t-il poursuivi.

Vidéo sur le même thème : Sur RTL, Nicolas Sarkozy oublie qu'il est filmé 

Publicité
Publicité