L’éventuel retour de Nicolas Sarkozy en politique pour la prochaine élection présidentielle n’en finit pas de faire jaser. Le point sur ce qui se dit.

Nicolas Sarkozy reviendra-t-il sur le devant de la scène politique ou bien restera-t-il en coulisses pour y distiller ses conseils ? D’après Europe 1, l’ancien président n’exclurait pas de revenir mais sous certaines conditions : "Il faudra vraiment une pression mégatonnique pour que je revienne", aurait-il confié. Une idée qui lui trotterait dans la tête depuis quelques temps puisque lors d’un récent dîner donné en son honneur par l’Association des Amis de Nicolas Sarkozy, l’ex-chef de l’Etat aurait déclaré qu’il reviendrait "si les Français le veulent". Comme un indice donné à ses sympathisants, il aurait ajouté sans plus de détails : "on se reverra bientôt".

Juppé pressent son retourEt si Nicolas Sarkozy entretient savamment un certain flou autour de ses projets d’avenir, Alain Juppé se montre, quant à lui, plus précis. Le maire de Bordeaux est en effet convaincu que l’ancien occupant de l’Elysée pourrait bien briguer un second mandat. Invité sur le plateau de l’émission Questions d’info, l’ex-ministre des Affaires étrangères aurait lâché : "Je crois sentir ça (…) mais enfin bon, je ne répondrai pas à sa place (…) Il suit l’actualité avec beaucoup d’attention, on se téléphone de temps en temps et je vois qu’il est très vigilant".

"Il est en retrait de la vie politique"Loin de partager l’avis de l’ancien ministre, l’entourage de Nicolas Sarkozy a aussitôt affirmé qu’ "il n’y a aucun changement du côté de Nicolas Sarkozy". Et comme pour enfoncer le clou, il a tenu à préciser qu’ "aujourd’hui son état d’esprit est le même, c’est quelqu’un qui est en retrait de la vie politique". Depuis sa défaite à la dernière élection présidentielle, Nicolas Sarkozy s’est effectivement effacé. Après des mois passés en retrait, il a cependant consenti à faire une réapparition pour tenter de calmer la situation en Jean-François Copé et François Fillon lorsque tous les deux se disputaient la présidence de l’UMP. Mais en vain. Et alors que son intervention n’a pas réussi à faire revenir la paix au sein du parti de droite, Nicolas Sarkozy s’est ensuite concentré sur d’autres activités comme les conférences qu’il donne à l’étranger et les entretiens qu’il accorde à certaines personnalités.

Publicité
"Je n’ai aucune envie qu’il se replonge là-dedans"Un rythme de vie loin de l’agitation politique qui semble plaire à son épouse, Carla Bruni-Sarkozy. Désormais libérée des contraintes d’une Première dame, la chanteuse à pu reprendre la musique. Au cours d’un entretien privé rapporté par le site Atlantico, l’ancien mannequin s'est même laissée aller à quelques pronostics pour 2017. "Hollande, c’est pas terrible et on va en prendre pour dix ans ! Parce que dans cinq ans, c’est Marine Le Pen qui sera face à lui au second tour et bien entendu, il gagnera", a-t-elle confié avant de concéder : "Oui c’est vrai, Nicolas pourrait éviter à la France ce duel affreux. Mais pour ma part, je n’ai aucune envie qu’il se replonge là-dedans. Nous sommes très heureux dans notre nouvelle vie".

D’après un récent sondage, les électeurs de l’UMP seraient, quant à eux, majoritairement favorables à un retour de celui que l’on surnomme le champion de la droite.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :